Accueil Actualités Mame Cheikh Mbacké Awa Bâ « Le gouvernement n’a aucune considération pour...

Mame Cheikh Mbacké Awa Bâ « Le gouvernement n’a aucune considération pour la religion »

Les autorités religieuses de Touba continuent de se réjouir du nombre de cas de Covid-19 qui a considérablement diminué dans la Ville Sainte. Serigne Mame Cheikh Awa Ba, président de l’Association islamique pour servir le soufisme (AIS), a, dans cet entretien avec Infosrewmi, indiqué que c’est la discipline des talibés, qui ont appliqué à lettre le ndigueul du Khalife général des mourides, qui a contribué à faire reculer la maladie. Serigne Mame Cheikh Awa Ba s’est indigné du fait que les associations religieuses n’aient pas été invitées aux consultations nationales initiées il y a quelques jours par le Président Macky Sall. Cela démontre, selon lui, que le gouvernement n’a aucune considération pour la religion qui ne constitue pas, pour nos gouvernants, un pilier important dans la marche de la Nation. Et pourtant, relève-t-il, la religion est essentielle pour venir à bout de cette pandémie. Aussi, estime-t-il que la décision d’interdire la prière du vendredi devrait être discutée avec les différentes communautés islamiques du pays. Il appelle à la réouverture des mosquées parce que la situation actuelle est catastrophique. Pour ce qui est du fonds de riposte Force Covid-19 pour venir en aide aux ménages, aux daaras, entre autres, le président de l’AIS estime que c’est une bonne initiative mais l’Etat peut mieux faire. Il estime que le gouvernement a les ressources nécessaires pour dédommager toutes les couches impactées par les restrictions dues au Covid-19, notamment les daaras, les mosquées et les marchands ambulants. Par ailleurs, il considère que le Président Macky Sall devait s’exprimer, dans son discours à la Nation du 4 avril, sur les propos de Jean-Paul Mira appelant à tester un vaccin contre le Covid-19 sur les Africains. De même, il l’invite à éclairer les Sénégalais sur le terme « nouvel ordre mondial » qu’il a utilisé dans son allocution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici