Mass Seck : « Quel que soit la perspective, le Dr Paye est un tueur froid, un psychopathe et un sociopathe ! »

0 5

Le Docteur El Hadji Falla Paye, médecin-dentiste, a été retrouvé mort, dimanche dernier, aux cotés de ses 3 enfants. L’homme, qui était en instance de divorce, a tué ses 3 enfants avant de se donner la mort. Mais pour Mass Seck, « quel que soit la perspective, le Dr Paye est un tueur froid, un psychopathe et un sociopathe !
Voici l’intégralité de sa publication !

« Quel que soit la perspective, le Dr Paye est un tueur froid, un psychopathe et un sociopathe !

Certains ont beau invoquer l’attitude de son ex femme, sa fragilité, son caractère affable mais bien inspectés ce sont des signes caractéristiques d’un sociopathe
Malgré tout ce que la femme a fait, elle en avait le droit, partir, travailler penser à son avenir, combien d’entres nous auraient agi comme Dr Paye ? Cet acte est presque étranger à notre société et à notre race qui ne produit que très rarement des tueurs en séries psychopathe. Il faut regarder le profil type du tueur en série dressé par le FBI (criminologie) la race, l’âge et l’appartenance sociale: Un homme blanc, extrêmement rusé, mais souffrant de troubles mentaux qui tue pour satisfaire ses besoins (souvent sexuels).

Un psychopathe doublé d’un sociopathe sait ce qu’il fait, il est conscient de ses actes. Il garde toute sa rationalité lorsqu’il commet ses crimes. Dr Paye n’était pas fou, sinon il n’aurait pas écrit cette longue lettre cohérente et bien datée. Il a le souvenir de détails ordinaires qu’un fou ne pourrait pas retenir. Au Senegal le terme « fou » englobe plusieurs troubles bien distincts et classés.

Les détails de l’autopsie montrent un manque de remords et de honte. Une précision importante que devrait chercher les enquêteurs pour cerner la personnalité du Dr, c’est l’ordre dans lequel il a tué ses enfants. Un sociopathe peut mentir pour manipuler son entourage dans le but de conserver l’image de son ego démesuré. L’exemple de l’américain Christ Watt, cet américain qui avait lancé un appel a la télévision pour retrouver sa famill, alors qu’il les avait tué est encore vivace. Lorsque les corps furent découvert, les deux filles dans un grand fut industriel et la femme enceinte de treize semaines enterrée, il disa que c’est sa femme qui les a tué et que sous la colère il a tué sa femme. Non content d’avoir tué sa femmme enceinte, il voulait souiller sa mémoire. Dans la voiture il a tué la grande seour alors que la petite Bella regardait. Quand fut venu son tour Watts dira que sa fille lui disait gentiment « Daddy No » elle ne comprenait pas la mort mais elle savait que je la tuais. Et tout cela parceque Chris Watt voulait partir avec une autre femme.

Et ce Sénégalais El jadji Seydou Diop, ancien membre du staff de Daara J, pour dire qu’il peuvent être des hommes ordinaires, qui avait tué sa femme Aminata Dramé et sa fille de deux ans Fatim Diop en 2018 au North Carolina USA. Le mobile, jusqu’à présent reste flou, même s’il est condamné a perpétuité sans possibilité de parole avec 25 ans supplémentaire pour le meurtre de sa fille.

Le français Emmanuel Hernandez lui aussi qui a tué ses enfants Seynabou et Ibrahima âgés de 5ans et 7 ans parcequ’il supportait mal que sa femme Fatou Fall, une sénégalaise, l’aie quitté.

Et le congolais Ndossoka racontant comment il a enlevé la vie de ses deux enfants en représailles a son ex femme Sabine Ntongo . Il dira, Marcel (8 ans) pleurait en disant , “Papa, je suis désolé” . Anna-Belle par contre âgée de un an se contentait de pleurer jusqu’à ce que je lui enlève la vie. La famille vivait a Houston USA.

Que dire de Rokhaye Diop et de Maguette Mbengue mortes en Espagne des mains de leurs maris, respectivement de 84 coups de couteaux et égorgée ?

Ce sont des hommes qui n’ont pas pu passer à autre chose, qui en ont voulu à mort leur compagne. Une obsession destructrice, des irresponsables impulsifs.

D’après l’autopsie Dr Paye a étranglé ses enfants. Il a poignardé Mouhamed qui a probablement résisté vu son age, il a compris un moment les desseins de son père. En voukait t il a ses enfants aussi ? Les punissait t il d’être plus proches de leur mère ? Pensait t il que ses enfants lui appartenait et quil pouvait en disposer comme bon lui semble ? Toutes ses questions nous mènent a son égo. La lettre nous édifie sur sa personnalité (ego) narcissique à l’extrême , exegerarion de sa propre importance, tendance à imputer ses échecs aux autres.

Qu’est ce que la cadette, qui la regardait dans les yeux lui a dit ? Comment l’un après l’autre il les a étranglé sans un remord, pourquoi il n’a pas arrêté un moment par compassion ? La souffrance su dernier qui a vu les autres corps affalés au sol !

Ce drame est surréaliste, le seul responsable ne sera jamais jugé par les hommes pour son acte hideux. Il préfèré fuir à jamais et espérer construire une histoire dans laquelle il serait la victime. Quand on est pas content on le dit, quand on ne peut plus on se sépare. Quand son confort est troublé il faut le dire à sa femme pour la prochaine fois mais pas noter la date !

En préparant ma série d’enquêtes criminelles j’ai beaucoup lu sur la criminologie. J’ai écrit pour partager et permettre d’apprendre de ce drame. Certains pourront déceler les prémisses
dz troubles mentaux chez leurs proches ou partenaire.

Un conseil, lorsque votre partenaire à des amis qui se voient et rigolent souvent ensemble (football, thé, musique etc.) chez un bon signe les sociopathes sont souvent seuls et sans amis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.