Accueil Société Matam: Un professeur d’anglais démis de ses fonctions pour avoir proposé un...

Matam: Un professeur d’anglais démis de ses fonctions pour avoir proposé un sujet sur Sonko

L’affaire Sonko/Adji Sarr continue de faire des victimes. Cette fois-ci, c’est au tour de Khassoum Diop, un professeur d’anglais et Formateur à Matam. Il a été relevé de ses fonctions après avoir proposé une épreuve sur l’actualité.

Selon certaines sources, le texte parlait de l’affaire du présumé viol qui oppose Ousmane Sonko à Adji Sarr.

Ses collègues fustigent un manque de respect à l’égard des enseignants.

Cette situation suscite ainsi de vives réactions tant du côté de ses collègues que des internautes. En voici quelques unes.

Mamadou Fall

« Ce qui se passe au Sénégal est vraiment inquiétant avec ce régime, et des marionnettes placées à certaines directions.

Démettre un vaillant professeur de ses fonctions parce qu’il a proposé un sujet d’actualité à ses élèves ? Un abus de pouvoir et un acte vraiment pathétique !

Stop à la politisation de nos institutions. Si c’était dans une vraie démocratie, Khassoum Diop aurait reçu des félicitations pour son geste qui facilite la compréhension de l’actualité du pays aux élèves ».

Astou Ou La Sophia

« Mon ami et collègue Khassoum Diop  vient d’être démis de ses fonctions de référent pédagogique, dans l’académie de Matam.

Connaissant, son engagement et son sens de la responsabilité, qui lui a valu d’ailleurs ce poste, je dénonce jusqu’à la dernière énergie cette forfaiture politique.

Pour information, il a donné un sujet de composition d’anglais qui a pour thème l’actualité.

Ce manque de respect à l’égard des enseignants est à fustiger et combattre.

Mon sujet de philo prochain portera sur les concepts: Dictature et État.

Renvoyez-moi, monsieur le Président de la Rue- public ».

Adama Daouda Ba

Indignez-vous!

Khassoum Diop, un de mes anciens professeurs d’anglais au lycée de Matam, a été démis de ses fonctions de référent pédagogique pour avoir proposé une épreuve de 3ème dont le texte parle de la situation politique du Sénégal (affaire Sonko).

Un enseignant profondément humain. Un fin pédagogue qui a toujours été au service de ses élèves.

De tout cœur avec toi, mon professeur, mon ami.

Je refuse de la fermer! »

Mansour Sy Ndiaye

De tout cœur avec mon collègue Khassoum Diop qui a été démis de son poste de référent pédagogique au CRFPE de Matam, pour avoir validé un devoir standardisé portant sur l’actualité.

C’est moi même qui lui ai transmis le texte. Je n’ai vu aucun dérapage de sa part. Je suis plus que dépité.

WALLAHOU AHLAM BIMA YOUHOUN.

Ndao Aly

« Je dénonce avec la dernière énergie cet excès de zèle dont un collègue professeur d’anglais, Monsieur Khassoum Diop, en même temps formateur à Matam vient de faire l’objet.

Pour avoir validé en compositions une épreuve qui parle de la situation actuelle du pays sur l’affaire SONKO, il est relevé de ses fonctions en tant que formateur en Anglais à l’Inspection d’académie  de Matam.

Je trouve cet acte hasardeux et injustifiable. J’en appelle aux syndicats d’enseignants et à tous les collègues épris de justice de faire face.

P.S: Ce texte n’est en rien politique et les activités sont pédagogiquement justifiables ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici