Accueil Actualités ME MOUSSA DIOP RÉPOND AUX TRAVAILLEURS DE DDD : « LA RÉCRÉATION...

ME MOUSSA DIOP RÉPOND AUX TRAVAILLEURS DE DDD : « LA RÉCRÉATION SERA TERMINÉE CETTE SEMAINE »

n visite, ce lundi, dans les locaux du groupe Emedia-Invest, le Directeur général de Dakar Dem Dikk (3D), Me Moussa Diop a été interpellé sur le préavis de grève annoncé par les travailleurs de ladite société pour dénoncer les retards de salaires.

D’emblée, Me Moussa Diop a rappelé qu’il est à la tête de cette société depuis 2014 et, six ans après, il a réalisé un bilan qu’il juge satisfaisant. A son avis, toute personne qui soutiendrait qu’il n’y pas d’évolution à DDD dit des contrevérités. « C’est vrai que j’ai un style qui dérange un peu mais, j’ai l’habitude de dire la vérité, peut-être, des vérités qui fâchent. Ces évolutions sont là », a martelé Me Moussa Diop. Etayant ses propos, il dit avoir soldé les 7 milliards de dette qu’il avait trouvés dans la boite ainsi que les 500 millions de francs CFA relatifs aux institutions de prévoyance maladie (IPM) des travailleurs de la société. Et, s’enorgueillit-il : « Depuis 6 ans, il y a zéro grève, zéro problème sérieux à Dakar Dem Dikk ».

« Ce n’est pas aux syndicats de me demander des comptes financiers »

Selon Me Moussa Diop, l’intersyndical qui s’agite est composé de politiciens qui sont contre la politique de l’Etat. D’après lui, les syndicats font leur travail mais, ils ont un périmètre de compétence qu’ils ne doivent pas franchir. « Dans une démocratie, ce n’est pas parce que tout est permis que rien n’est défendu. Un syndicat s’occupe des conditions de travail des salariés mais, quand les syndicats veulent se muter en contrôleurs de gestion, cela devient grave. Mon premier contrôleur de gestion, c’est le conseil d’administration et, je ne fais rien sans ce conseil. Ce n’est pas aux syndicats de me demander des comptes financiers. Ce n’est pas leur rôle. Il y a un contrôleur financier qui est dans la maison », précise avec fermeté le directeur de DDD qui, dans le même sillage, rappelle qu’il y a des contrôleurs externes tels que la Cour des comptes, l’Inspection générale d’Etat, l’Autorité de régulation des marchés publics entre autres. Et, signale-t-il, Dakar Dem Dikk a été plébiscité sur son rapport de gestion.

Pour Me Moussa Diop, les syndicalistes sont dans leur droit de solliciter l’audit de la boite mais, ils n’ont pas le droit de la prendre en otage. « Avant que je n’arrive, la maison était tenaillée, prise en otage par les syndicalistes. Ces derniers sont aujourd’hui tous de l’opposition. S’ils veulent faire la politique, ils n’ont qu’à m’affronter dehors. Toutes leurs revendications sont satisfaites sur le plan du travail », a informé Me Moussa Diop. Lequel annonce que des mesures fermes seront prises pour que cesse le désordre au sein de la société.


« La récréation sera terminée cette semaine »

« La récréation sera terminée cette semaine. La société a 3200 salariés mais, ceux qui s’agitent sont 50 individus, tous des politiciens et, ils sont manipulés par un ancien syndicaliste. Cela fait désordre mais, ça ne passe pas. Je n’ai pas de temps à perdre, je travaille pour les sénégalais », prévient-il.

Quid de la situation financière ? Me Moussa Diop reconnait que Dakar Dem Dikk est une société qui a toujours des problèmes financiers d’autant qu’elle vit de compensation. En sus, quand l’argent arrive, il y a des procédures à faire. Il faut, selon lui, des bons d’engagement, des mandats, des chèques au Trésor, entre autres. C’est ce qui explique, dit-il, le retard de salaires noté dernièrement dans la boite. « Cette contrainte est due à un problème de procédure et non à une gestion interne. Mais, aujourd’hui tout le monde est payé », soutient-il.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici