Menace sur le vivre ensemble des religions et communautés religieuses: Soutien au ministre de l’intérieur (par Moustapha Diakhaté)

0 13

A cause de l’intolérance et des rivalités religieuses, le Sénégal fonce tout droit vers la guerre confessionnelle.
Certes en vertu de l’Article 24, la constitution du Sénégal, « Les institutions et les communautés religieuses sont dégagées de la tutelle de l’Etat. »

Toutefois, cette disposition de la Constitution ne signifie, absolument pas, que l’Etat doit lasser les rivalités confessionnelles installer la chienlit dans notre pays avec de réels risques d’implosion de la cohésion sociale et cohabitation religieuse.
C’est pourquoi, à l’instar du Ministre de l’intérieur, la classe politique et la société civile, les vrais républicains et démocrates de notre pays doivent condamner, avec la dernière énergie non seulement « les attaques verbales contre les communautés religieuses de notre pays » mais aussi les appels aux meurtres et les tentatives d’expéditions punitives contre des compatriotes.

Dans cet ordre d’idée, le gouvernement doit rappeler à tous les Sénégalais que personne ne peut se faire justice et qu’il est le garant constitutionnel, sur l’ensemble du territoire national, de la liberté de conscience et des pratiques religieuses ou cultuelles.
Tout Sénégalais, où qu’il puisse se trouver, dispose de la liberté de manifester ses croyances ou convictions dans les limites du respect de l’ordre public et l’égalité de tous devant la loi sans distinction de religion de confréries, de conviction ou de lieux de résidence.

Il faut qu’il soit clair pour tous, croyants et aux non-croyants, confréries ou associations islamiques que les Sénégalais ont les mêmes droits à la liberté d’expression de leurs croyances ou convictions. Ils ont le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, de confrérie ou d’en changer ou de ne plus en avoir.

En tout état de cause, le gouvernement sénégalais doit faire comprendre, à toutes les confréries et associations islamiques qu’il n’est pas question de laisser germer un quelconque guerre des religions au Sénégal.

Vive la République !
Vive le Sénégal !

Aucune description de photo disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.