Monnaie Locale : La Coalition Yewwi Askan Wi prend la défense d’Ousmane Sonko

0 9

Suite à sa proposition de mettre en place une monnaie locale complémentaire en Casamance, la coalition « Yewwi askan wi » (Yaw), prend la défense d’Ousmane Sonko. Les cadres de ladite coalition ont accueilli à bras ouverts l’initiative de leur leader qui, dans son programme (Sonko), évoque la question de la Monnaie complémentaire locale (Mcl) parfois appelée monnaie sociale.

Les économistes, disent-ils, savent bien qu’il s’agit là de la règle plutôt que d’exception : près de 10 000 formes de paiement ont été identifiées en 2020 dans 198 pays. « La jeune génération des Digital Natives sénégalais connaissent bien par exemple la monnaie du Bitcoin utilisée ici comme partout presque dans le monde », estime-t-il, avant de déclarer que la vision, dont leur candidat à la mairie de Ziguinchor, est « conforme aux meilleures pratiques dans le monde, est la plus apte à sortir les masses populaires, surtout celles de l’intérieur du pays de l’extrême pauvreté et doter les communautés de moyens conséquents pour impulser leur développement local par l’inclusion financière ».

Selon eux, face à ce défi de transformation de l’économie pour la rendre plurielle et inclusive, aujourd’hui, plusieurs gouvernements facilitent ces changements en modifiant les lois, en incorporant ces comportements dans un nouveau cadre de culture économique, en favorisant leur accès aux ressources publiques, au crédit, au marché. Par conséquent, le collectif félicite son candidat, à la mairie de la capitale du sud, pour la « brillante présentation de son programme, tant dans le fond que dans la forme », mais aussi pour « la générosité manifestée en partageant sa vision de la gouvernance locale pour plus d’impact sur le pays ».

La coalition estime qu’il y a une matrice politique du mythe du complot qui réside dans la volonté du pouvoir à faire porter la responsabilité de la situation casamançaise sur quelques individus « afin de se libérer la conscience pourtant si coupable et pour camoufler le manque de courage qui l’habite et qui l’empêche de faire face aux raisons profondes de son désaveu par les populations. « Heureusement qu’ils ne réussiront à contaminer que les faibles d’esprit ; ceux qui ne comprennent pas comment les hommes du pouvoir arrivent à fabriquer de toute pièce l’ennemi pour légitimer par la suite son abattage », indiquent les cadres de « Yaw ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.