Accueil Justice Moundiaye Cissé sur l’après Covid-19 : « Il y aura un choc...

Moundiaye Cissé sur l’après Covid-19 : « Il y aura un choc géostratégique au niveau mondial »

Chaque citoyen sénégalais doit se sentir concerné par la lutte contre le coronavirus. C’est ce qu’a compris Moundiaye Cissé, président de l’ONG 3D (Décentralisation, Droits humains, Développement local). En effet, estimant qu’on est en guerre, une grande partie du budget de cette organisation, alloué en temps normal à l’agriculture et à l’eau, a été investie dans la bataille contre le Covid-19 parce que la santé est prioritaire. Ainsi, un important lot de produits et de matériels désinfectants a été distribué par l’organisation aux populations à Dakar mais aussi à l’intérieur du pays. Dans cet entretien avec Infosrewmi, M. Cissé est largement revenu sur les activités de l’ONG qui, indique-t-il, a le devoir de contribuer au développement de notre pays. Aussi, a-t-on installé plusieurs bureaux dans les régions pour être plus proche des populations. Moundiaye Cissé faisait partie des personnalités reçues par le chef de l’Etat Macky Sall pour des audiences suite à l’apparition du Covid-19 dans notre pays. Il indique que le président de la République a mis en œuvre une grande partie des propositions qui lui avaient été faites lors de ces consultations. En effet, révèle-t-il, c’est le mouvement « Y en a marre » qui avait suggéré au Président de payer les factures d’eau et d’électricités, Ousmane Sonko avait demandé que le fonds alloué aux vivres soit revu à la hausse, la société civile avait proposé la création d’un comité de gestion dudit fonds pour plus de transparence. Tout cela a été fait, en plus, il a soutenu les entreprises privées et sorti une ordonnance pour interdire les licenciements. M. Cissé considère que c’est très important et que ce genre de consultations devrait être perpétué chaque année à la veille de la fête de l’indépendance. Car, à l’en croire, c’est cela le vrai dialogue et c’est plus efficace que le dialogue national et politique. Moundiaye Cissé estime que la polémique sur la gestion de l’aide d’urgence alimentaire aurait pu être évitée. Le Président Macky Sall a eu la chance d’avoir pu recueillir l’avis des forces vives et c’est dans l’application des mesures qu’il y a eu des ratées. Le chef de l’Etat devait s’interdire, selon M. Cissé, d’impliquer sa famille. S’il s’était agi de quelqu’un d’autre que Mansour Faye, peut-être qu’il n’y aurait pas eu autant de critiques. Il est donc préférable pour lui d’éloigner les membres de sa famille dans la gestion des affaires publiques, c’est mieux pour lui et pour la Nation. Il ne doit pas accepter que l’unanimité, le consensus et l’élan de solidarité créés autour de sa personne dans la lutte contre le coronavirus soit terni. Et ce n’est pas trop tard pour rectifier le tir en écartant ceux qui peuvent créer des complications dans cette bataille. Le Covid-19 a un gros impact sur l’économie mondiale de telle sorte que tous les secteurs d’activité ont été gravement touchés. Selon Moundiaye Cissé, on devrait avoir une vision prospective parce que si l’on n’y prend garde on aura un grand chamboulement au niveau de l’agriculture, de l’industrie, de l’import-export, etc. On devrait donc commencer à penser dès maintenant à l’après-Covid-19 afin d’éviter d’être écrasé par le choc. Parce que, dit-il, il y aura un choc géostratégique au niveau mondial. A l’en croire, quand le Président Macky Sall utilise le terme nouvel ordre mondial, il sait très bien de quoi il parle. Parce qu’avant de venir en aide à l’Afrique, les grandes puissances économiques s’occuperont d’abord de panser leurs plaies. C’est pourquoi le vieux continent doit se dresser et n’attendre aucune aide extérieure. Pour ce qui est du confinement agité par certains, Moundiaye Cissé estime que notre modèle de société ne permet pas de décréter un confinement. L’accent doit davantage être mis dans le respect des gestes barrières. Et à ce propos, avant de rendre obligatoire le port de masque, le gouvernement devait d’abord mettre gratuitement les masques à la disposition des populations. La décision de rendre le port du masque obligatoire est salutaire mais il devait y avoir des mesures d’accompagnement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici