Ndiack Lakh :  » Une force imprévue est venue comme un cheveu dans la soupe… »

0 13

Les résultats de ce scrutin viennent de confirmer l’hégémonie de la coalition YAW avec une majorité des suffrages remportés dans la commune de Mermoz Sacré-cœur. Cette victoire a entraîné la déchéance de la liste de la majorité présidentielle. Face au raz de marée de cette nouvelle alliance de l’opposition Yewwi Askan Wi (composé de Pastef, Taxawu Dakar, PUR, PRP de Déthié Fall, Parti de l’espoir et de la modernité de l’ancien ministre Habib Sy, Alliance nationale de la démocratie d’Aida Mbodji, etc.), une force imprévue est venue comme un cheveu dans la soupe bouleverser toutes les tendances.

Il s’agit de Ndiack Lakh à la tête de la coalition GOX YU BESS. Il a surpris tout le monde en se plaçant confortablement dans le trio de tête, terminant une centaine de voix derrière Benno Bokk Yakaar. Cette belle prouesse a pour conséquence d’insuffler un dynamisme nouveau au candidat Ndiack Lakh. A cette occasion il a tenu tête à Benno Bokk Yakaar et montré sa suprématie sur Alpha Baila Guèye du Parti Socialiste, DG de l’Ofor et le magnat de la presse Bougane Guèye Dany Président de la coalition Gueum sa Bopp qui tous les deux étaient tête de liste dans la commune de Mermoz Sacré-cœur.

Les scores réalisés lors des scrutins reflètent une double signification électorale et politique. Il faut comprendre que l’unité de mesure d’un homme politique s’identifie par rapport à ce qu’il représente dans une confrontation selon qu’il soit seul ou dans un groupe fort. Ndiack Lakh, car c’est bien de lui qu’il s’agit, s’est présenté aux élections locales dans un contexte peu favorable pour tenir tête à des machines électorales aguerries. Avec une équipe jeune, il est ressorti de cette bataille ragaillardi et requinqué à jamais. A travers ces joutes il est apparu une nouvelle force avec laquelle il va falloir désormais composer. Cet Ingénieur Civil des Mines, polytechnicien de 45 ans, a plus de mérite que quiconque. Il vient de réaliser une victoire politique qui vient aujourd’hui de le propulser à l’échelle nationale. Pour comprendre cette réalisation, il faut suivre la démarche que sa coalition a adopté durant la campagne, privilégiant ainsi la proximité afin de séduire la population à travers un programme réaliste et attractif. Si l’on veut durer dans la politique et prétendre à des plus-values, il faut d’abord et avant tout exister.

Cette échéance électorale marque une étape déterminante pour Ndiack Lakh qui sans aucun doute vient de d’inaugurer une carrière politique à suivre avec attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.