Nécrologie : Le footballeur Doukouré Karamoko perd la vie pendant l’entrainement

0 23

Le football africain est en deuil. L’ASEC Mimosas a annoncé ce vendredi la mort brutale de son ancien milieu de terrain Doukouré Karamoko. Le pensionnaire du FC Mouna en Côte d’Ivoire est décédé pendant sa première séance d’entraînement avec son nouveau club, foudroyé par une crise cardiaque.

Malgré l’intervention du staff du club et des secours, le jeune footballeur n’a pas pu être ranimé à temps et laisse ainsi derrière lui une grande famille.

Ce décès brutal, a profondément choqué au pays des Eléphants. Son ancien club l’ASEC Abidjan a tenu à rendre hommage au talentueux milieu de terrain, passé par les plus grandes écuries ivoiriennes à l’instar du Sewe Sport de San Pedro ainsi que des Mimos:

“À l’heure de démarrer une nouvelle saison de compétitions nationales, la triste nouvelle du décès de l’ancien Mimos, Doukouré KARAMOKO, nous est parvenue comme un choc, semant l’effroi parmi les joueurs et tout le staff du club qui le côtoyaient encore il y a quelques mois à Sol Béni.

Ces disparitions de sportifs de haut niveau, en pleine force de l’âge et dans l’exercice de ce métier de footballeur professionnel qui fait tant rêver, sont très violentes et marquent forcément les esprits. Repose en paix Doukouré”.

87167 - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

Le FC Mouna a également tenu à rendre un dernier hommage à son joueur: “Doukouré Karamoko avait à cœur d’aller au bout de ses rêves. Devenir un footballeur professionnel tout en passant par un tremplin. Le FC Mouna. Malheureusement, ce lundi 15 novembre, l’ancien milieu de terrain ivoirien ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort.

Première séance d’entraînement, à peine et affaissement pour le joueur qui se plaignait de vertige. Le temps de le conduire à l’hôpital d’Agban où il rend l’âme. Endeuillant le football ivoirien et tous ses nouveaux coéquipiers encore sous le choc de cette disparition brutale. Va en paix Doukouré Karamoko. Nos sincères condoléances à la famille éplorée.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.