Accueil Actualités Nouvelles tarifications de Orange : Et si l’ARTP avait failli à sa mission

Nouvelles tarifications de Orange : Et si l’ARTP avait failli à sa mission

13
0

C’est en pleine guerre contre la pandémie de la Covid-19, qui continue d’éteindre ses tentacules dans notre pays avec son lot de morts devenu quasi-quotidien, qu’Orange a choisi de rendre ses tarifs à la hausse.

Le changement de ces nouveaux tarifs a soulevé beaucoup d’indignations auprès des consommateurs. En effet, pour sanctionner Orange d’aucuns  ont lancé  même sur les réseaux sociaux des journées de boycott de la filiale française.

Dans cette affaire l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (artp), s’est illustrée surtout par son manque de poigne.

Si l’on se réfère au Code des communications électroniques de 2018, l’opérateur ne peut augmenter ses tarifs sans en informer au préalable le régulateur, dans un délai d’un mois avant l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs.
Par conséquent, avant que les citoyens ne soient informés, l’Artp l’a été un mois avant.

Et l’autorité n’a pas jugé utile, une fois de réagir.

Il a fallu attendre le grand bruit occasionné par les tarifs de Orange, que l’Artp sort du bois, non pas pour être catégorique, mais pour quémander une suspension.En effet, le communiqué de l’institution dirigée par Abdoul Ly semble être ambivalent.

L’Artp étant dépositaire de la puissance publique.

Dans le communiqué, l’Artp ne donne pas injonction d’annuler mais demander  à Orange de surseoir aux nouveaux tarifs.
Surtout que compte tenu du contexte de la Covid-19, le moment est vraiment mal choisi et c’est un argument que pouvait brandir le régulateur pour stopper l’opérateur.

Le président de la République  Macky Sall en conseil des ministres a rappelé l’impératif d’intensifier la mise en œuvre de la stratégie «Sénégal Numérique 2025». Ainsi  le chef de l’Etat a invité au Gouvernement, l’urgence de bâtir un Sénégal Émergent à travers l’accélération de l’aménagement numérique du territoire national afin de favoriser l’accès universel, à moindre coût, aux services numériques de qualité. Selon le communiqué « il a, à cet égard, demandé à l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (Artp) de veiller davantage à la qualité du service délivré par les opérateurs aux usagers, ainsi qu’à la soutenabilité des tarifs appliqués aux consommateurs.

Suffisant pour que l’Artp bande ses muscles pour servir un ultimatum à Orange de suspendre ses nouveaux forfaits qui ne rencontrent pas l’assentiment de ses abonnés. En un mot comme en mille l’Artp a montré une faiblesse coupable devant Orange comme le dit  si bien le journaliste Bachir Fofana.

Aux dernières nouvelles,le président de la République ,Macky Sall aurait craché ses vérités au directeur directeur général de Sonatel.

Diaraf DIOUF Infos Rewmi

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici