Opinion – Dias en hauteur !

0 13

Dans la peau du patron de Dakar, Barthélémy Toye Dias n’a pas voulu revenir sur l’épisode des recrutements de Guy Marius Sagna et du Capitaine Seydina Oumar Touré.

Il n’a donc pas voulu suivre la logique du président de la République qui a profité de l’occasion de la fête du travail pour s’insurger contre des « pratiques » de certains maires qui agiraient en marge de la loi. Une allusion claire à l’édile de la capitale, adversaire connu du camp présidentiel qui a réussi la prouesse de « coiffer au poteau » le candidat de Benno Bokk Yakaar en dépit de ses moyens faramineux et de ses soutiens massifs.

« Je n’ai pas le temps de m’amuser. Mais je veux juste une collaboration constructive, objective et durable. Aussi, je tiens à préciser que je ne suis pas une personne qui cède aux menaces ou aux intimidations… », note le maire de Dakar tout en réitérant sa volonté de rencontrer le chef de l’État. Dias souffle ainsi le froid et montre sa « disponibilité » à « faire face » aux éventuelles secousses. En faisant faux bond à ceux qui l’attendaient sur le terrain de la confrontation, l’ancien maire de Mermoz-Sacré Cœur étale une certaine maturité fruit de ses expériences pénibles et heureuses. Un parcours loin d’être linéaire qui a fini par lui ouvrir les yeux, d’être plus mesuré tout en gardant intact son tempérament de baroudeur prêt à aller au charbon. A-t-il compris que désormais, il tient sa parcelle de pouvoir à l’image du président de la République qui menace de le « bouter hors de son pouvoir » ?

Sans doute. Son engagement à dérouler tranquillement son mandat municipal, pour satisfaire les besoins des populations, sa volonté réitérée de « travailler avec l’État du Sénégal dans l’intérêt des populations dakaroises », sont illustratifs d’une prise de conscience et d’un sens des responsabilités que lui dicte sa station Ô si importante. La diplomatie est aussi une prolongation de la guerre par d’autres moyens. Barthélémy semble l’avoir bien compris. Tant mieux pour lui.

Par Mame Ngor Ngom

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.