Outrage à agent : Le chauffeur de clando empoigne le policier et lui arrache un bouton

0 41

Le chauffeur de clando L. Thiaw risque gros. En plus d’avoir commis une infraction, il a eu le toupet d’empoigner le policier en faction qui lui réclamait les pièces du véhicule, allant même jusqu’à lui arracher un bouton de sa tenue.

Envoyé en prison le 19 février dernier pour rébellion et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, le chauffeur de clando L. Thiaw, réfléchira désormais par deux fois avant de faire demi-tour sur la route.

Seulement, il ne se doutait pas qu’à quelques mètres de là où il avait commis l’infraction, un policier était en faction sur le boulevard Général de Gaulle. Toutes choses qui font que l’agent a tout de suite accouru, avant qu’il ne disparaisse dans la nature. Après les salutations d’usage, le policier lui a réclamé les documents afférents à la conduite du véhicule.

Mais malheureusement pour lui, il n’a pas pu les présenter, arguant les avoir abandonnés au commissariat de police de Dieuppeul, à la suite d’un contrôle routier. Suffisant pour que l’agent de police récupère les clefs dudit véhicule, avant de prier le chauffeur de clando d’aller prendre les pièces.

Mais contre toute attente, le sieur Thiaw s’est énervé. Piqué on ne sait par quelle mouche, il a pris l’agent au collet, en l’empoignant de telle sorte que ce dernier a perdu un bouton de sa tenue. Voyant que l’affaire pouvait dégénérer, l’agent a tout de suite appelé au commissariat de la Médina pour informer sa hiérarchie qui a immédiatement déployé un renfort sur les lieux de l’incident.

Sachant qu’il avait commis l’irréparable et que les carottes étaient cuites pour lui, le chauffeur de clando a tenté de calmer les nerfs. Mais c’était déjà trop tard. C’est ainsi qu’il a été conduit sous bonne escorte au commissariat. Et devant les enquêteurs, il a regretté son geste.
Bes Bi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.