PAPE ALÉ, MODY NIANG, NAFI NGOM KEITA ET CHEIKH OUMAR HANN RENVOYÉS AU 24 MARS

0 12

Le procès en diffamation opposant le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Cheikhou Oumar Hann, au journaliste Pape Alé Niang, à l’ancienne présidente de l’OFNAC, Nafi Ngom Keita et à Mody Niang, n’a pas eu lieu aujourd’hui, comme prévu initialement . L’audience a été renvoyée au 24 mars pour le paiement des consignations fixé à 50 000 francs Cfa pour chacune des deux procédures. La première concerne les faits de diffamation à l’encontre de Pape Alé Niang et Mody Niang. La seconde, concerne Nafi Ngom Keita, accusée de diffamation, parce qu’elle aurait, selon le plaignant, fourni des documents aux deux précités.

Le ministre de l’Enseignement supérieur poursuit les trois personnes après la sortie du livre du journaliste, préfacé par Mody Niang : « Scandale au cœur de la République : Le dossier du COUD ». En guise de dommages et intérêts, Cheikh Oumar Hann réclame la somme de 10 milliards de F Cfa pour laver son honneur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.