Paris : la sécurité des Champs-Élysées renforcée «afin de lutter contre les incivilités»

0 9

À l’approche des fêtes de fin d’année, la préfecture de police de Paris souhaite lutter contre la «circulation anarchique» des trottinettes électriques et contre la consommation de produits hilarants.

À l’approche des fêtes de fin d’année, synonyme d’affluence à Paris, la préfecture de police a annoncé un «plan de sécurisation renforcée» des Champs-Élysées en soirée «afin de lutter contre les incivilités», a-t-elle écrit dans un communiqué ce mercredi 17 novembre. La mesure, en vigueur à compter du 18 novembre, vise principalement la circulation «anarchique» des trottinettes électriques et la consommation de produits hilarants, qui «peuvent mettre en danger les autres usagers».

La préfecture va ainsi dépêcher des policiers supplémentaires afin de multiplier les contrôles sur la voie publique, pour «sanctionner les comportements dangereux, les incivilités et les infractions routières», est-il noté. Un arrêté d’interdiction temporaire de la circulation des «engins de déplacement personnel motorisés» entre 22 heures et 6 heures a également été pris, et concernera donc les trottinettes électriques, souvent décriées. Elles ne pourront donc pas circuler sur une portion de l’avenue comprise entre le rond-point des Champs-Élysées et la place Charles de Gaulle.

Enfin, la police procédera à des contrôles pour vérifier du respect de la loi du 1er juin dernier, encadrant la vente de protoxyde d’azote, mis en cause pour son usage détourné dans les milieux festifs. Pour rappel, il est interdit de vendre ce «gaz hilarant» aux mineurs et aux majeurs dans certains lieux, tels que les discothèques ou les tabacs. La violation de cette interdiction est punie de 3750 euros d’amende.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.