Parler Pulaar ne signifie pas faire appel à l’éthnicisme, arrêtons la diabolisation (Par Mouhamed L. Aïdara)

Chaque leader a le droit de parler sa langue maternelle dans son fief. Le Ministre de la Justice Maitre Malick Sall a tenu son discours en Pulaar pour la population de sa localité pour conscientiser les parents et la jeunesse car ces débordements peuvent emporter des innocents. Il a invité les parents à prendre leurs responsabilités pour veiller sur leurs enfants.

Il est toutefois déplorable de constater au niveau de certaines presses et personnes, une traduction erronée et dangereuse des propos du ministre de la justice. Cela relève d’une tentative malheureuse de manipuler l’opinion publique.

Le Sénégal est un pays de paix et il revient à chaque citoyen de quelque bord qu’il soit d’œuvrer à la préservation de cette stabilité qui a fini de convaincre les investisseurs avec notamment la découverte et l’exploitations des ressources naturelles telles que le pétrole et le gaz qui peuvent contribuer à fortifier l’économie. Mais cela n’est possible que dans la paix.

La mauvaise interprétations de certains propos peut entraîner des situations dommageables pour notre cher SENEGAL
Avec les dernières émeutes, plusieurs efforts ont été consentis par les acteurs sociaux notamment les chefs religieux qui ont appelé à l’apaisement et entrepris des actes à semer la concorde et la paix sociale. Ces efforts ne doivent point être annihilés.

Mouhamed L. Aïdara, jeune informaticien de Thiancone Hiraye (commune de Ogo, région de Matam)

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp