Accueil Société (photos) Aspergée d’acide par son père parce qu’il voulait un garçon, elle...

(photos) Aspergée d’acide par son père parce qu’il voulait un garçon, elle partage un message inspirant

Une femme qui a été aspergée d’acide par son père alors qu’elle n’avait que deux mois a partagé un message inspirant pour la nouvelle année.

Anmol Rodrigous était assisse sur les genoux de sa mère lorsque son père a versé une boîte d’acide sur eux, tuant sa mère et la défigurant.

A 23 ans, Anmol dirige maintenant sa propre fondation de survivants. Elle a non seulement surmonté la douleur physique et émotionnelle, mais elle est aussi devenue une source d’inspiration pour de nombreuses femmes comme elle.

Anmol, qui signifie inestimable en hindi, prétend être la fille la plus heureuse du monde. Elle vit seule à Mumbai, en Inde, où elle récolte des fonds pour ses chirurgies reconstructives en cours et dirige une ONG Acid Survivor Sahas Foundation, à travers laquelle elle a aidé 20 victimes d’attaque à l’acide à trouver un emploi et organisé un mariage somptueux pour une amie.

« J’aime ma vie telle qu’elle est. Même pas une seule fois je n’ai senti que j’étais différente. C’est peut-être aussi parce que je ne me souviens m’être vue qu’avec un œil et une peau ridée et brûlée.

Je me suis acceptée et cela m’a donnée l’espoir et la confiance nécessaires pour continuer à avancer dans la vie.

J’ai passé toute ma vie dans un orphelinat à Mumbai. On me dit que je n’avais que deux mois lorsque mon père a versé de l’acide sur ma mère et moi », a-t-elle déclaré.

Elle a quitté l’orphelinat il y a 2 ans quand elle a terminé ses études. Elle gagne maintenant 117 livres par mois en donnant ses idées pour faire des décors créatifs pour les spectacles et économise une partie de son argent pour son ONG.

La jeune fille dit qu’elle adore les vêtements et souhaite devenir mannequin. Elle a déjà eu des propositions de deux designers pour promouvoir leurs bijoux sur Instagram.

« Je veux devenir le premier mannequin des survivants d’attaque à l’acide qui peut non seulement promouvoir la mode, mais aussi faire prendre conscience que l’acide ne met pas fin à la vie.

Publicité
C’est vraiment excitant et je vais bientôt avoir l’opportunité de faire ce que je voulais depuis longtemps.

J’espère que mon histoire inspirera les femmes comme moi à ne pas couvrir leur visage avec un voile, mais à marcher avec confiance.

L’acide ne peut que changer notre visage mais ne peut pas détruire notre âme. Nous sommes les mêmes de l’intérieur et nous devrions nous accepter telles que nous sommes et vivre nos vies normalement. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici