Accueil Justice Plainte d’Aida Mbodj pour menace de mort : Diouf Sarr minimise

Plainte d’Aida Mbodj pour menace de mort : Diouf Sarr minimise

Entre politiciens, tout s’explique où tout se justifie sur la place publique. Et le maire de Yoff n’échappe  guère à cette règle puisqu’il donne une version de la plainte de la députée Aida Mbodj pour menace de mort. Selon Diouf Sarr, Aida Mbodj est un acteur politique. Ce qui veut dire ce que cela veut dire.

Le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr  est revenu sur ce qu’il est connu d’appeler l’affaire de la députée Aida Mbodj menacée de mort à la suite de la question d’actualité qu’elle a émise à l’Assemblée Nationale.

Interrogé par Source A, le ministre de la Santé minimise : « Mme Aïda Mbodj est un acteur politique respectable qui est en train de jouer son rôle de parlementaire.

Je ne vois rien de méchant, dans sa déclaration. Elle me donne l’opportunité de montrer la façon la plus rigoureuse, transparente dont nous avons géré cette épidémie ».

Quid des menaces de mort dont elle fait l’objet ? Le maire de Yoff botte en touche : « Je ne pense pas que des gens proches de moi puissent se permettre un tel comportement qui n’a rien à voir avec ma philosophie et ma conception de l’action publique ».

Se justifiant de ce dont il croit et de sa ligne politique, le maire de Yoff est d’avis qu’il ne croit nullement que ses proches puissent verser dans des menaces de mort.

Ce qui démontre que l’Etat risque de ne rien faire pour traquer ce coup de fil via la Sonatel alors que la victime prendrait très au sérieux ses menaces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici