Pour le respect des accords, le Synacom décrète une grève totale de 72heures

0 14

Le Syndicat national des agents de l’administration du commerce (Synacom) décrète un deuxième mot d’ordre de grève totale de 72 h du mercredi 24 août au vendredi 26 août 2022, pour exiger du gouvernement, le respect de leurs points de revendication.

Adama Mohamed Mbaye, Secrétaire général du Synacom, et ses camarades ont annoncé hier, dans un communiqué, «une grève totale de 72 heures du mercredi 24 août au vendredi 26 août 2022».

Dans le cadre de l’exécution de leur deuxième plan d’actions, la Déclaration d’importation de produits alimentaires (Dipa), les autorisations Fra, les certificats de qualité, les bordereaux de vérification et de conditionnement, les autorisations d’importation d’instruments de mesure, les certificats de conformité, les licences d’exportation de ferraille, les cartes «commerçant», les cartes «import-export», les agréments de locaux pour les activités portuaires,… ne seront plus délivrés jusqu’à nouvel ordre. S’y ajoute le boycott de toutes les activités de négociations commerciales internationales.

En effet, ces travailleurs du ministère du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (Pme) exigent de l’Etat, « l’alignement de la rémunération des commissaires aux Enquêtes économiques et des contrôleurs du contrôle économique à l’aune des autres sortants de l’Ecole nationale d’administration (Ena) ainsi que la revalorisation salariale des autres agents du département ».

Ils revendiquent également, «le recrutement dans la Fonction publique des agents temporaires (chauffeurs, agents administratifs, agents contractuels) du département, la dotation suffisante de moyens logistiques pour une poursuite correcte des missions dédiées, la rénovation de l’ensemble des services régionaux et départementaux du commerce».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.