Pourquoi le successeur du défunt Doyen des juges tarde à être désigné

Deux mois après le décès de Samba Sall, le poste stratégique de Doyen des juges est toujours vacant.

Trois raisons expliqueraient ce retard. D’abord, renseigne Les Échos, plusieurs magistrats désignés ne veulent pas du poste du Doyen des juges par superstition

En effet, Samba Sall est mort juste après l’inculpation d’Ousmane Sonko pour viol dans l’affaire Adji Sarr. Certains juges pensent «in foro interno» que c’est lié.

L’autre raison, et non des moindres, les magistrats redoutent une forte pression et préfèrent observer dans l’anonymat total cette affaire de viol.

La dernière raison est liée au profil du juge qui va hériter du poste du Doyen des juges. Il ne s’agit pas de grade, mais de trouver un juge qui a la forte personnalité pour gérer ce dossier.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp