Accueil Politique Présidentielle 2019 : Y en a marre note les 5 candidats «...

Présidentielle 2019 : Y en a marre note les 5 candidats « »Ousmane Sonko est une bonne nouvelle pour le Sénégal »

Fadel Barro et Fou Malade du mouvement Y en a marre étaient, ce dimanche, les invités de l’émission Grand Jury de la Rfm. Avec le début de la campagne présidentielle, ils jugent les cinq candidats : Macky Sall, Ousmane Sonko, Madické Niang, Issa Sall et Idrissa Seck.

Fadel Barro : « Macky Sall est un bon Premier ministre de Wade. Il nous a vendu de la rupture, mais au final rien. Il nous a promis un mandat de 5 ans. Après, rien. Au final, nous constatons que Macky est aussi impopulaire que Wade. Avec Macky, il y a une politique d’exclusion des couches sociales au profit des privilégiés. »

Fou malade : « Macky gouverne avec les transhumants, notamment ceux qui ont été sanctionnés en 2012. Avec Macky, il y a l’instrumentalisation de la justice pour taper de l’opposant, une manipulation du Législatif par l’Exécutif. »

Fadel Barro : « Ousmane Sonko est une bonne nouvelle pour le Sénégal. C’est une bouffée d’oxygène, tout comme Issa Sall du Pur. Ils intéressent les Sénégalais sur le jeu politique. Sonko a un discours instructif et véridique dont les points de mire sont le réveil de la fibre patriotique. »

Fou Malade : « Je suis impressionné par Ousmane Sonko. Il est très dynamique. Il a un nouveau discours et incarne le renouvellement de la classe politique. »

Fou Malade : « Idrissa Seck joue très bien son rôle d’opposant. Il faisait partie du clan Wade et celui de Macky. C’est un pur libéral.  Tout comme Madické. »

Fadel Barro : « Madické a sauvé la mise et constitue une sorte de plan B du Pds. On peut dire que Me Wade est le grand gagnant de cette présidentielle pour laquelle il est représenté par trois d’anciens collaborateurs. Il s’agit de Macky Sall, Idrissa Seck et Madické Niang ».

Quid de la présence Wade dans le jeu politique ? Pour Fadel Barro, « c’est triste pour Wade… C’est un échec pour le Pds et toute la classe politique. » Interrogés sur le scrutin du 24 février 2019, Fadel Barro et Fou Malade estiment qu’il y aura forcément un deuxième tour. « Tout porte à croire qu’il il y aura un second tour, si l’on se fie aux dernières élections législatives. Avec seulement 5 candidats, le discours va impacter sur les populations », souligne Fadel Barro. Et, pour Fou Malade, « on doit aller au second tour pour consolider le jeu démocratique. »

Auteur: Seneweb

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici