Prison de Koutal : L’ouverture d’une enquête exigée suite à la grève de faim des détenus

0 9

L’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred) déplore la grève de la faim à la prison de Koutal Kaolack. Elle réclame une enquête administrative et des sanctions pour éviter de telles situations, rapporte Sud Fm.

Le président Ibrahima Sall renseigne sur la frustration des détenus par rapport aux conditions de détention mais également par rapport aux grâces présidentielles. “L’Asred n’encourage point la publication de vidéos émanent des détenus dans les médias car violant leur intimité et leur dignité. Selon les informations recueillies par l’Asred, tout est parti du petit déjeuner qui a été servi tardivement à 12 heures. Il s’y ajoute qu le repas servi n’est pas bien préparé. Les détenus déplorent également le fait que seuls deux d’entre eux ont bénéficié de la grâce présidentielle”, a-t-il déclaré.

Il poursuit : “Dans le dernier communiqué, l’Asred avait mentionné clairement que l’alimentation ne devait plus poser de problèmes de quelque nature que ce soit dans la mesure où la ration journalière du détenu est passé à 450 Francs à 1150 francs, soit un bon de 700 francs.”

“L’Asred exige à ce que les responsables de cet incident malheureux soient sévèrement sanctionnés. Elle exige l’ouverture d’une enquête administrative sur la gestion dans cette prison”, a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.