Procès Barthélémy Dias : Les vérités de Khalifa Sall « Ce que l’État cherche à faire »

0 24

Le procès en appel de l’affaire Ndiaga Diouf vient de connaître un autre renvoie. Alors que le maire de Mermoz-Sacré s’apprêtait à quitter sa maison pour le tribunal, le juge de la chambre correctionnelle de la Cour d’appel a rendu son verdict en renvoyant l’affaire au 1er décembre. Une décision qui n’est pas apprécié par le leader de Taxawu Dakaru qui était présent au tribunal.

« Nous ne sommes pas satisfaits de la date proposée. Le 1 er décembre ,  sera en pleine campagne électorale » s’est indigné Khalifa Sall qui précise que « la requête de renvoi n’émane pas de Barthélémy Dias ni de ses conseils. C’est les autres prévenus qui n’avaient pas d’avocats qui ont demandé le renvoie à cause de cela. Mais le 1 er décembre est une très mauvaise date

Pour l’ex édile de la ville de Dakar, « l’Etat et la justice sont à la manœuvre. Je l’avais dit et je le répète en la matière dans les démocraties consolidées, la justice s’interdit d’interférer dans le jeu démocratique, c’est ce qui se passe partout et cette décision conforte dans notre conviction que ce qu’ils veulent , c’est essayer de neutraliser Barthélémy Dias à défaut de chercher à l’intimider , l’intimider est vain. Ce qu’ils cherchent c’est de perturber sa campagne. Ce qu’ils cherchent c’est essayer de se donner des moyens supplémentaires de gagner Dakar .Ce qui est vain et illusoire et utopique et ils ne gagneront jamais Dakar inchallah »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.