Procès du 17 Novembre : Coline Fay, citoyenne française de 26 ans, vient d’être placée en détention au Sénégal.

Elle est accusée d’avoir participé à une manifestation pacifique le 17 novembre dernier.

0 18

Pour  cela, elle encourt la perpétuité.

L’incrimination ? « Association de malfaiteurs terroristes ; complicité contre l’autorité de l’état, actes ou manoeuvres de nature à compromettre la sécurité de l’Etat ».

Mais il y a plus grave.

L’Elysée, prévenu depuis cinq jours, a sciemment laissé faire.

Je le répète: l’Elysée, prévenu, a laissé placer en détention illimitée, en les conditions que l’on sait, une citoyenne française de 26 ans parce qu’elle soutenait le droit d’un opposant à se présenter à une élection.

Le Président du Sénégal s’est vu offrir une immunité diplomatique par la France il y a deux semaines seulement en étant nommé « envoyé spécial » du « Pacte de Paris pour la Planète et les Peuples » (sic), après avoir massacré 60 manifestants et blessé des milliers.

Il est le plus proche allié d’Emmanuel Macron en Afrique.

Coline Fay rejoint, en des conditions de détention atroces, les près de 1000 prisonniers politiques détenus par ce régime, et de nombreux corps torturés.

Par un régime que la France a choisi, urbi et orbi, pour premier allié.

Nous exigeons que lui soit rendue sa liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.