Prochain Président de l’Union Africaine : Les grands défis de Macky Sall

0 16

En février 2022, le Sénégal sera à l’honneur au sommet de l’Union africaine. Le président de la République sera porté à la tête de l’instance suprême de l’organisation continentale pour une période d’un an. Macky Sall succèdera à son homologue congolais, Félix Tshisekedi. Le chef de l’État sénégalais a été choisi en février 2021 par ses pairs de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour assurer la présidence de l’Union africaine réservée à l’organisation sous régionale pour la période 2022-2023.

La conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine est l’organe suprême de prise de décision et de définition de la politique de l’UA. Elle est composée de chefs d’État et de gouvernement de tous les États membres qui sont au nombre de 55. Il revient à cet organe d’élire le président et le vice-président de la Commission de l’Union africaine, nomme les commissaires de la commission, accepte l’adhésion de nouveaux membres.

En outre, la conférence des chefs d’État et de gouvernement a le pouvoir de créer tout comité, groupe de travail ou commission qu’elle juge nécessaire. Il est évident que la tâche s’annonce difficile pour le président Sall d’autant qu’il devra aussi s’occuper de la gestion du Sénégal. Nombre de ses collaborateurs qui ont pris la parole après l’annonce du retour du poste de Premier ministre, supprimé en 2019, le relient en partie à cet « agenda international surbooké ». C’est le cas de le dire. D’énormes chantiers attendent le président sénégalais, informe Dakaractu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.