Propos de Sonko sur la Casamance : Abdoulaye Baldé brocarde le leader de Pastef

0 26

Le maire de Ziguinchor Ousmane Sonko n’est pas si préoccupé par les problèmes de la Casamance et des Casamançais. Cela est la ferme conviction de son devancier à la tête de la mairie de Ziguinchor. Abdoulaye Baldé, qui prenait la parole lors d’un rassemblement de la mouvance présidentielle à Ziguinchor, en a profité pour solder ses comptes avec le leader de Pastef/Les Patriotes. En effet, selon le patron de l’Union des Centriste du Sénégal (Ucs), Ousmane Sonko, qu’il s’est gardé de citer tout au long de son discours, n’a jamais plaidé pour la Casamance durant son mandat de député.

« Nous avons été ensemble à l’Assemblée nationale et, durant tout ce temps, vous ne l’avez jamais entendu aborder des problèmes de la Casamance. Il n’a jamais plaidé pour la Casamance. Il passait son temps à parler des autres, à inventer des chiffres et à parler des choses qui n’étaient pas dans l’intérêt de la Casamance. Dans 90% de ses interventions, il n’a jamais parlé de la Casamance », accuse-t-il.

Tout le contraire des députés membres du groupe Benno Bokk Yaakaar originaires de la Casamance et qui ont partagé la 13eme Législature avec Ousmane Sonko, assure-t-il.

« En tout cas, moi, je n’ai jamais fait une intervention à l’Assemblée nationale sans parler de la Casamance. D’ailleurs, c’est la même chose pour les autres députés de la Casamance, que ça soit Demba Keita, Rama Diatta et même Oulimata Mané, nous avons toujours abordé les problèmes de la Casamance à chaque fois que nous prenions la parole à l’hémicycle », dit-il.

En revanche déjà, pour Abdoulaye Baldé, il faut préciser que la Casamance, ce n’est pas seulement la région de Ziguinchor. La Casamance c’est plusieurs régions. « Quand vous prenez la région de Ziguinchor, c’est 700 000 à 800 000 habitants majoritairement Joolas. Au niveau de Sédhiou, avec ses 500 000 habitants la majorité est Mandingue et puis il y a Kolda qui est la région la plus peuplé avec 1 200 000 habitants et qui majoritairement habitée par mes parents Peulhs… », lance-t-il. Et de dire que donc, il ne faut pas croire que la Casamance, c’est seulement Oussouye, Bignona et Ziguinchor.

Avec L’As

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.