Que risque Barth’ s’il est condamné

0 4

Barthélémy Dias sera jugé, aujourd’hui en appel, dans l’affaire Ndiaga Diouf tué en 2011 lors d’une attaque de la mairie de Mermoz-Sacré Cœur. La Cour d’appel devrait confirmer ou infirmer la peine de 2 ans dont six mois ferme infligée à Barthélémy Diaz en première instance. Elle peut aussi corser l’addition. Mais en cas de condamnation définitive, si Dias-fils est élu maire de Dakar, au soir du 23 janvier 2022, il risque de perdre son mandat de maire, rapporte SourceA. Le maire de Sacré Cœur Mermoz a également la possibilité de saisir la Cour suprême pour casser ce verdict.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.