Accueil Buzz Rape-aXe : Le préservatif anti-viol féminin qui fait jaser

Rape-aXe : Le préservatif anti-viol féminin qui fait jaser

Ce préservatif féminin “Rape-aXe” a été conçu en Afrique du Sud pour décourager les violeurs, dans un pays qui connaît l’un des plus hauts taux de viols au monde.

Si elle avait déjà conçu un premier modèle du “Rape-aXe” en 2005, le Dr Sonnet Ehlers s’est surtout fait connaître en 2010, à l’occasion de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. La professionnelle de la santé, et militante, avait alors distribué gratuitement quelque 30.000 préservatifs du genre pour lutter contre le fléau du viol dans son pays où un homme sur quatre déclare en avoir commis un (source: Brut).

Le dispositif s’insère dans le vagin à la manière d’un tampon et constitue un piège pour l’agresseur. Il est en effet équipé de dents, aiguisées comme des lames de rasoir, qui s’agripperont douloureusement au pénis du violeur dès la première tentative de pénétration. Il lui est dès lors fortement déconseillé de tenter de l’enlever seul.

Cette assistance médicale indispensable permet en outre d’arrêter facilement le suspect, pris en flagrant délit. Le cylindre denté possède également l’intérêt de distraire l’attention de l’agresseur: désemparé et tout à coup concentré sur une autre priorité, il offre ainsi à sa victime l’occasion de s’échapper.

Les critiques n’ont évidemment pas tardé pour qualifier le concept du Dr Ehlers, jugé “moyenâgeux”. Elle n’en a cure: “Oui, c’est peut-être un stratagème moyenâgeux mais il lutte contre un acte lui-même moyenâgeux, pratiqué depuis des décennies”, riposte-t-elle.

7sur7.be

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici