Recrutement anarchique des agents de l’État : Moustapha Diakhaté invite Macky à s’inspirer de Kagamé

0 18

Le recrutement anarchique des agents de l’Etat est visiblement sur certaines lèvres. L’ancien parlementaire Moustapha Diakhaté estime que le remède est dans la méthode Kagamé.

Voici l’intégralité de sa publication !

« Au Rwanda c’est une disposition de la Constitution qui confère à une commission indépendante la gestion des effectifs et carrières des fonctionnaires

En vertu de l’Article 181 de la constitution la Commission de la Fonction Publique est chargée notamment de :

1° procéder au recrutement des agents des services publics de l’Etat et de ses institutions ;

2° soumettre, pour nomination, affectation et promotion par les autorités compétentes, les noms des candidats qui remplissent tous les critères exigés et qui sont jugés les plus qualifiés professionnellement pour occuper les postes postulés, sans préjudice des qualités morales requises ;

3° organiser un système de sélection des candidats objectif, impartial, transparent et égal pour tous ;

4° faire des recherches sur les lois, règlements, qualifications requises, conditions de service et sur toutes les questions relatives à la gestion et au développement du personnel et de faire des recommandations au Gouvernement ;

5° faire des propositions de sanctions disciplinaires suivant la législation en vigueur ;
6° assister techniquement les institutions de l’Etat dotées d’un statut particulier dans les activités mentionnées dans le présent article.

Il est interdit aux responsables et agents de la Commission de solliciter ou d’accepter des instructions de personnes ou autorités extérieures à la Commission.

La Commission de la Fonction Publique adresse chaque année le programme et le rapport d’activités au Parlement et au Gouvernement et en réservé copie aux autres organes de l’Etat déterminés par la loi.

Avec ce procédé, les fonctionnaires vont s’occuper de l’intérêt général en dehors de toute accointance ethnique, confessionnelle, régionale, familiale et politicienne.

Vive la République !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.