RENCONTRE DE PRESENTATION DU MITTA:Le Ministre El Malick Ndiaye s’imprègne de sa charge

0 52
Monsieur Malick Ndiaye, Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et Aériens (MITTA) continue de prendre ses marques dans son nouveau Département.
Ce vendredi 19 avril 2024, il a présidé une rencontre d’échanges avec les différents responsables du ministère (Sg, Conseillers, Directeurs généraux et nationaux). Dans son mot introductif, le Ministre Malick Ndiaye a tenu à rappeler que les infrastructures et les transports terrestres et aériens constituent des «facteurs indispensables de développement des échanges commerciaux et touristiques». En ce sens, ils sont donc «un important levier dans le système économique national». C’est ce que explique, selon lui, l’option stratégique de la fusion, par le Président de la République, des deux départements ministériels auparavant en charge de ces secteurs.
L’objectif est d’arriver à «l’amélioration de la connectivité du pays, à travers le développement concomitant, cohérent et intégré des infrastructures et des transports terrestres et aériens».Une semaine, jour pour jour, après avoir pris les rênes du Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et Aériens, M. Malick Ndiaye s’est créé l’opportunité d’avoir une vue plus globale et plus précise de son Département à travers diverses présentations. « Il était dès lors nécessaire d’aménager des mécanismes de coordination et d’échanges plus appropriés me permettant d’avoir connaissance plus approfondie du secteur, des structures ou directions, des enjeux et de mes collaborateurs ».
Ainsi tour à tour, il a pu apprécier les missions, projets et réformes en cours et les perspectives des Directions Générales des Infrastructures Routières et du Désenclavement (DGIRD) et Transports Terrestres (DGTT) pour ce qui concerne l’ex-Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement.
Deux Directions Générales qui comptent en leur sein plusieurs Directions nationales pour mener à bien les nombreuses missions.
Du côté de l’ex-Ministère des Transports Aériens et du Développement des Infrastructures Aéroportuaires, les présentations de la Direction des Transports Aériens et de celle de Infrastructures Aéroportuaires a permis de mieux comprendre les enjeux à ce niveau. De par les échanges, des points de convergence ont déjà fait jour ; ce qui témoigne de l’opportunité de la fusion.
Ils ont permis aussi à Monsieur le Ministre Malick Ndiaye de se rendre compte, comme affirmé dans les procès-verbaux de passation, du «niveau de qualification du personnel».
C’est la raison pour laquelle, il leur dira que «par nos efforts conjugués, en ayant uniquement en ligne de mire l’intérêt général, nous arriverons à relever les défis qui se dresseront devant nous». Même s’il a été abordé en exposant la situation et les projets en cours, le transport ferroviaire n’a pas fait l’objet d’échanges nourris. Ce qui fera dire au ministre que dans ce Département «le secteur ferroviaire semble être le parent pauvre». «Je compte bien m’y appesantir car une fois développé et bien articulé avec les autres secteurs, le transport ferroviaire peut nous valoir beaucoup plus de satisfaction». Lors de cette rencontre, les deux Secrétaires Généraux ont eu à introduire chaque Département dont il avait la charge, avant de s’appesantir sur les missions de leur fonction. L’Inspection interne des Affaires Administratives et Financières (IAAF) a fait aussi l’objet de présentation, de même que les Directions de l’Administration Générale et de l’Equipement (DAGE).
A ce niveau aussi, au-delà des points communs sur les missions, les particularités liées au secteur ont été mises en exergue.
Source:Talla Kane
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.