Accueil Actualités Renoncer à la viande pour sauver des millions de vies

Renoncer à la viande pour sauver des millions de vies

Fresh and raw meat. Sirloin medallions steaks in a row ready to cook. Background black blackboard

Après le « lundi vert » auquel appellent 500 personnalités, dont Isabelle Adjani et Juliette Binoche, pour renoncer à manger de la viande une fois par semaine afin de faire reculer la souffrance animale et de sauver le climat, une étude vient de sortir. Elle met, elle aussi, en cause la consommation de viande. Cette fois-ci il s’agit surtout de renoncer aux steaks et boulettes afin de préserver la santé.

C’est l’Oxford Martin School, une unité de la célèbre université britannique, qui a réalisé cette étude pour le Forum économique mondial. Et les chercheurs démontrent que 2,4% des morts causées dans le monde par l’alimentation pourraient être évitées.

Les premiers concernés sont bien sûr les habitants des pays riches puisque dans les pays pauvres il n’y a pas souvent de la viande dans les assiettes. Mais dans les pays riches, le pourcentage des morts dues à la surconsommation de viande pourrait même atteindre les 5%.

Et c’est surtout la viande de bœuf qui pose problème, selon les chercheurs, qui insistent : en remplaçant la viande par d’autres protéines on pourrait empêcher des millions de morts par an.

L’étude a ainsi analysé 13 sources de protéines, dont le bœuf, le porc et le poulet, mais aussi des fruits, des légumes, et des insectes. Selon les scientifiques, ce sont les haricots, les pois et les mycoprotéines issues d’une variété de champignon, qui offrent les meilleurs résultats en termes de santé.

Mais l’étude a également abordé d’autres avantages liés à la réduction de viande. En manger moins est bon pour le climat, puisque la production de bœuf représente, selon les chercheurs, à elle seule un quart des émissions des gaz à effet de serre liées à l’alimentation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici