Sauvegarde des archives: l’enseignement national superieur opte pour la numerisation

0 16

Les récents événements qui ont secoué le Sénégal a amené le gouvernement à se pencher sur la question de la sauvegarde des données dans l’espace universitaire. Pour parer à toute éventualité un atelier a été organisé concernant l’évaluation technique d’une plateforme nationale des thèses et mémoires du Sénégal.

Le dessein principal de cette plateforme est de réunir tous les fichiers sur un seul système d’exploitation.

<<la plateforme va fonctionner avec des administrateurs de bibliothèques universitaires et des écoles doctorales. Quand l’étudiant prendra un sujet, ce sujet sera enregistré sur la plateforme va lui attribuer un numéro national de dépôt. Son inscription prend date dès cette inscription>> explicite le directeur du centre national de la documentation au ministère de l’enseignement supérieur.

En sus,cette plateforme permettra de contrôler le taux d’achèvement des thèses

<<Quand la personne termine sa thèse et la dépose, le jury de soutenance va mentionner la date . Le tri intégral de la thèse sera disponible et on pourra faire un certain nombre d’activités scientifique sur la thèse de la consultation à la bibliometrie. La plateforme a été testée mais ce n’est pas encore rendue public. La mise en ligne dépend du calendrier du ministère>> renseigne Bernard Dione.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.