« Sauvons ce qui reste de l’assiette foncière de l’UCAD », Bougane Gueye

0 16

Dans une publication parue sur sa page Facebook, le patron de Dmedia a tiré la sonnette d’alarme.

 

Texte in extenso

Sauvons ce qui reste de l’assiette foncière de l’UCAD

Le domaine foncier universitaire vient d’être délesté de près de 9000 m2 au profit d’un promoteur immobilier. La société Sertem Properties appartenant à un certain Leopold Ngom est attributaire de 8600 m2 sur l’assiette foncière de l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée ENEA devenue ESEA sise à Mermoz.

 

8600m2 pour un bail de 50 ans moyennant un loyer annuel de 5 160 000 FCFA.
Le bail a été signé ce 02 Septembre par le Gouverneur de Dakar.

Le SAES est interpellé. Si rien n’est fait, une bonne partie des 2700 hectares de l’université Cheikh Anta Diop risque de passer à la trappe avec ces prédateurs fonciers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.