Accueil Actualités Sen Café Actu du 10 décembre 2018 par Adama Sow

Sen Café Actu du 10 décembre 2018 par Adama Sow

A la Une : Présidentielle : Investitures partout…Scandale en banlieue : l’Etat subventionne des écoles fictives, Amadou Ba refute la banqueroute et annonce 384 milliards dans les caisses
1-Investitures : Le PUR impressionne, Mamadou Diop Decroix , Aissata Tall Sall et Atepa se lancent. Quatre candidats de plus, ce week end le PUR a marqué les esprits avec une mobilisation forte à Dakar, Diop Decroix, Atepa Goudiaby et Aissata Tall Sall ont confirmé leurs candidatures
2-Toussaint Manga dénude l’Assemblée nationale : Ascenseur en panne depuis 3 ans, des employés avec des machines dactylo du siècle dernier, des cassettes toujours en vigueur, le député libéral n’a pas raté le président de l’assemblée nationale accusé de mauvaise gestion
3-Vent de vendetta à Léona Niassène après les obsèques de Sidy Lamine Niasse : Après avoir dénoncé l’injustice au sein de sa famille suite aux échauffourées à l’enterrement de Sidy Lamine Niasse, la maison de Serigne Mamoune Niass saccagée par plus de 400 talibés
4-Amadou Ba : Il y a 384 milliards dans les caisses selon Amadou Ba ministre des finances. Il a fait cette déclaration devant les députés ce week end pour dénoncer les rumeurs de banqueroute de l’Etat
5-Karim Wade dépose sa candidature aujourd’hui avec 1 million de parrains au Conseil Constitutionnel, lance sa coalition et refuse de payer l’amende de la CREI de 138 milliards
6-Signature ce lundi du deuxième compact du MCA : Le PM Abdallah Dionne signe aujourd’hui à Washington le second compact du Millenium Challenge Account avec Michael Richard Pompeo Secrétaire d’Etat américain. Le Sénégal récolte un don d’un montant de 600 millions de dollars (environ 300 milliards F Cfa)
7-Scandale : L’Eta subventionne des écoles fictives en banlieue : 3 à 17 millions versés à des déclarants d’écoles fictives. Ils payent une taxe à hauteur de 150 mil francs pour obtenir un quitus fiscal qui leur permet de bénéficier d’une subvention annuelle du ministère de l’éducation nationale d’un montant qui varie entre 3 à 17 millions. Les déclarants de ces « écoles » n’ont ni bâtiment, ni enseignants, ni élèves selon le coordonnateur des écoles privées de Pikine au micro de Salif Sow

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air
L’image contient peut-être : 1 personne, assis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici