Accueil Politique Sénégal contre Le Covid-19 : La Corona-incompétence de ministres et directeurs généraux

Sénégal contre Le Covid-19 : La Corona-incompétence de ministres et directeurs généraux

Le Président du Sénégal, Macky Sall, aurait souhaité au moment de quitter ses fonctions, laisser une belle image de lui avec un bilan qui dépasserait largement celui de ses prédécesseurs. Les bonnes intentions pour faire entrer le Sénégal dans le camp des pays émergents, Macky Sall n’en manque pas. Il sait aussi prendre les initiatives qui sont les bonnes dans certaines situations comme celle douloureuse que traverse le Sénégal en ce moment. Seulement, le Chef de l’Etat Macky Sall est confronté à l’incompétence de certains de ses ministres et directeurs généraux.

Alors que la pandémie du coronavirus progresse au Sénégal et que le Chef de l’Etat Macky Sall fait tous les efforts nécessaires pour soulager les populations des effets de la lutte que le Sénégal mène contre ce fléau. Que voit-on ?

Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, son gendre Mansour Faye qui devait être le premier à donner l’exemple d’une bonne gouvernance, s’est hélas distingué de la plus triste des manières avec les secours de l’Etat en direction des couches démunies de la population. A cause de ses décisions fort contestables, Mansour Faye a laissé se développer le corona-business.

Quant au ministre des Affaires étrangères Amadou Bâ et le secrétaire d’Etat des Sénégalais de l’Extérieur Moïse Diégane Sarr, ils ont fini d’étaler toutes leurs limites avec la crise liée au covid-19. Leur incompétence est sans limite. Toutes les décisions prises par les deux compères concernant les Sénégalais de la diaspora sont frappées de maladresses. Parfois, il est à se demander même s’ils ne font pas parfois exprès de saboter toutes les initiatives du Chef de l’Etat à l’endroit des Sénégalais de la diaspora.

Au plus fort de la crise, alors qu’ils devaient se distinguer à travers des initiatives, le ministre de l’Elevage Samba Ndiobène Kâ et son homologue de l’Agriculture et de l’Equipement rural Moussa Baldé brillent par leurs inactivités. Aucune mesure n’est prise par ces deux ministres, en direction des éleveurs touchés également par la crise liée au covid-19, et des paysans eux aussi impactés et qui se préparent avec la campagne de distribution des semences qui doit se dérouler sans entrave.

Que dire de Mouhamadou Makhtar Cissé qui depuis qu’il est ministre de l’Energie, ne multiplie que les gaffes. Alors que l’on est en pleine crise, la SENELEC placée sous sa tutelle se signale par un gros scandale avec le contrat le liant à AKILEE. Aujourd’hui les partisans du ministre accusent le DG de la Senelec, Pape Mademba Biteye de trahison…Et les inconditionnels du DG de la Senelec traite le ministre Mouhamadou Makhtar Cissé de « terroriste du secteur de l’Energie ». Une guerre interne qui risque de tuer la Senelec…

Alors que le Président de la République Macky Sall fait tout en ce moment pour préserver les emplois rendus précaires par la crise actuelle et aider ainsi les travailleurs et leurs familles, Yakham Mbaye qui veut instaurer une dictature au quotidien national Le Soleil, licencie à tour de bras. Il y aussi le directeur général de Dakar Dem Dikk (DDD), Me Moussa Diop qui devrait en ce moment travailler sur un plan pour aider sa société à faire face aux effets liés à la propagation du coronavirus.

La palme revient cependant au directeur des Domaines Mame Boye Diao. Voilà un sieur qui ne trouve rien à faire en ce moment que de squatter les plateaux des télévisions pour se transformer en avocat défenseur de Rayan Hachem qui a acquis la part substantielle dans le marché d’approvisionnement du riz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici