Sitor Ndour accusé de v!ol sur sa bonne : les révélations du certificat médical qui peuvent tout changer

0 39

A l’issue de sa confrontation avec sa domestique, victime présumée de viol, Sitor Ndour, via son avocat Me Ousmane Sèye, a introduit une demande de liberté provisoire ou contrôle judiciaire au motif que son client bénéficie d’une garantie de représentativité.

Selon l’avocat Baboucar Cissé, l’audition de la partie civile aussi bien à l’enquête préliminaire que le 6 septembre 2022 (NDLR : devant le juge) achève de prouver de manière indiscutable que le sieur Sitor Ndour n’a pas commis les faits qui lui valent aujourd’hui d’être inculpé et placé sous mandat de dépôt.

En effet, d’après la robe noire Me Baboucar Cissé, « la partie civile qui a soutenu être vierge et n’avoir jamais entretenu de relations sexuelles est contredite par le certificat médical délivré par le médecin gynécologue qui l’a examinée au lendemain des prétendus faits de viol.

Le médecin gynéco a conclu en des termes clairs que « l’examen clinique retrouve des signes en faveur d’une défloration hyménale ancienne (…) Les examens enregistrés le 14 juillet 2022 n’ont rien révélé surtout que la recherche de sperme est négative pour une partie civile qui soutenait que Sitor Ndour aurait éjaculé dans son vagin (…).

« Pour tenter de donner du crédit à ses mensonges, elle a soutenu qu’après le viol, elle a lavé son slip et s’est transportée calmement à l’hôpital Philippe Maguilène Senghor pour se faire consulter où la sage-femme lui aurait confirmé avoir été violée », rapporte la défense repris par Libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.