Succession du président Sall: «Beno va exploser en plein air »

0 10

Depuis l’annonce de sa non-candidature, le président Macky Sall fait face à une énigme: celle de son dauphin. Dans cette quête effrénée du pouvoir, les candidats à la succession du président Sall aiguisent de plus bel leurs ambitions. D’après Mamadou Lamine Diallo du mouvement Tekki: « Macky Sall n’est plus candidat. Il cherche son candidat. Vous pouvez prier pour lui pour qu’il trouve un candidat. Mais, je pense qu’il ne va pas le trouver », estime t-il. Quid de la raison, l’opposant de répondre qu’: « Il y en aura plusieurs. Parce qu’en réalité, ils (BBY) n’ont pas d’unité politique. Je n’ai pas parlé d’idéologie mais d’unité politique. Ils s’étaient entendus autour de Macky Sall qui a tous les pouvoirs, les privilèges et les partage. C’est ça l’Apr. Je leur ai souvent dit qu’ils sont une association, je disais même des prédateurs de la République. Ils n’ont rien en commun » a t-il estimé avant de renchérir que : « Chacun défend ses intérêts. Ce sont des groupes d’intérêts différents qui se sont rencontrés. Certains sont dans le foncier, d’autres sont dans d’autres histoires et ils se sont regroupés autour de Macky Sall. Ils n’ont pas de projet pour le Sénégal. » juge Mamadou Lamine Diallo

Dans la foulée, le leader de Tekki se penche sur moult couacs : « Comment voulez-vous que Macky Sall puisse trouver quelqu’un instantanément qui puisse le remplacer et qui puisse faire la confiance de tous ces groupes d’intérêts qui sont autour de l’Apr ? », s’interroge t-il avant d’y apporter son point de vue: « Moi, je n’y crois pas. Je pense qu’ils vont exploser en plein vol. Ils auront plusieurs candidats. Il y a ce que vous appelez opposition, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas avec Macky Sall, parce qu’il les a renvoyés, d’autres sont sortis parce qu’il les a humiliés, d’autres sont sortis parce qu’il les a ignorés. Ceux-là, vous pouvez considérer qu’ils sont dans l’opposition, je ne sais pas. » avance t-il dubitatif.

En sus, le leader de Tekki mise sur l’avenir pour mieux cerner ces derniers : « On verra quels vont être leurs choix dans les jours à venir. Mais ceux qui, aujourd’hui, ont des projets de société pour dire dans quelle direction on doit réformer ce pays…. » a laissé entendre le leader du mouvement Tekki ,Mamadou Lamine Diallo. Sara Jupiter- t S7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.