‘Suspendu’ des instances de l’Union Citoyenne Bunt Bi / Théodore Chérif Monteil donne sa version : « Si j’ai plus de visibilité que le président dans les médias, ce n’est pas de ma faute! »

0 14

Le député Théodore Chérif Monteil vient d’être suspendu dans toutes les instances du parti Union Citoyenne Bunt-Bi à l’issue d’une réunion ce mercredi, de la direction nationale opérationnelle de l’Union citoyenne Bunt Bi. Cette suspension, définie d’ailleurs par le président de l’Union citoyenne Bunt-Bi, El Hadji Ibrahima Mbow, comme une exclusion, est infligée au secrétaire général pour avoir commis des fautes contraires aux normes du Parti Bunt-Bi.

Il a été donc décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre Théodore Chérif Monteil pour activités fractionnistes, sabotage, instigateur ou complice des critiques, injures et menaces faites à l’endroit de la personne morale du parti et de sa famille et aussi, pour usurpation de fonction.

Le député, apportant ses précisions, nous livre au bout du fil, ses arguments qui sont en déphasage avec ceux tenus, unilatéralement par le président de l’Union Citoyenne Bunt Bi. Premièrement, ces écarts de langage dans les groupes WhatsApp dont parle El Hadj Ibrahima Mbow, n’existent pas, car nous explique Théodore Chérif Monteil, « il n’est même pas présent dans ces groupes ». Aussi, « le fait de dire qu’il a incité des gens à avoir des écarts de langage vis-à-vis de lui est totalement faux », ajoute le parlementaire sans oublier de rappeler au président, qu’il n’a jamais été question d’usurper d’une quelconque fonction qui ne lui appartient pas. « Si j’ai plus de visibilité que lui dans les médias, ce n’est pas de ma faute », ajoute le député tout en nous confiant qu’un point de presse sera tenu dans les prochaines heures pour plus d’éclairage sur sa position liée à cette décision.

Avec Dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.