Tambacounda : 115 femmes ont perdu la vie en couches en 2021

0 6

La mortalité néonatale a connu une « baisse considérable » dans la région de Tambacounda, en passant de 354 décès en 2020 à 270 en 2021, soit une réduction de 84 points, a indiqué le docteur Bayal Cissé, le médecin-chef régional.

Avec ces chiffres, Dr Cissé a déclaré que 115 femmes ont perdu la vie en couches en 2021, contre 102 en 2020, s’exprimant lors de la visite de la représentante au Sénégal de l’Unicef, Silvia Danailov, au pôle mère-enfant du centre hospitalier régional.

« La plupart des indicateurs relatifs à la survie de l’enfant ont [enregistré] des progrès notables, a-t-il souligné avant de remercier l’Unicef d’avoir « aidé à tirer ces indicateurs vers le haut », en parlant de la malnutrition, des maladies infantiles et de la prévention médicale.

Silvia Danailov estime que des efforts sont en train d’être faits par la région médicale de Tambacounda en faveur des enfants mal nourris. « Nous nous sommes mis d’accord avec le médecin-chef de région pour renforcer les initiatives sur la santé, l’eau, l’hygiène, l’assainissement et la protection des enfants », a-t-elle dit sur APS.

Mme Danailov juge qu’il est impératif de relever tous les obstacles en vue d’un meilleur développement de l’enfant. Elle effectue une visite de quatre jours à Tambacounda, pour mesurer l’impact des interventions menées par l’Unicef.

La représentante a rencontré un groupe de « badjènu gox » (les femmes auxiliaires de santé de la mère et de l’enfant), pour s’enquérir du travail qu’elles mènent au profit des femmes et des enfants. « Nous nous sommes appesantis sur les filles, afin de voir comment les soutenir pendant toute l’enfance », a expliqué la représentante de l’Unicef au Sénégal.

« Nous devons redoubler nos efforts (…) pour prendre en charge la question des enfants mal nourris [et] la mortalité maternelle, la santé des adolescentes », a-t-elle poursuivi, promettant de fournir du matériel à l’unité de néonatalogie du pôle mère-enfant de l’hôpital régional de Tambacounda.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.