« Terroriste » ? Arrêtons de jouer avec ce mot ! (Par Tafsir Ndické Dieye)

Aujourd’hui, beaucoup de masques tombent. Beaucoup d’individus dévoilent au grand jour leur hypocrisie , teintée de mégalomanie, et abreuvée aux sources d’une mythomanie dégueulasse.

Et comble du ridicule, ces derniers se permettent d’accuser, sur des plateaux de télévisions atypiques, les véritables patriotes, soucieux d’un redressement moral, culturel, social et économique de notre pays, dans la paix et la concorde, d’être des « terroristes », de vouloir le « brûler »; alors qu’ils sont eux-mêmes les « pyromanes » qui menacent la tranquillité du peuple de par leurs prises de décision unilatérales récurrentes et anti-démocratiques.

Qu’ils se ressaisissent! Qu’ils sachent que le masque de l’arrogance conduit dans la géhenne du regret. Et, de toute façon, le débat d’un éventuel troisième mandat, qui fait peur aux fossoyeurs de la république, sera tranché le moment venu par une responsabilité citoyenne assumée.

Les politiciens manipulateurs gagneraient à le savoir. C’est moins une question de nouvelles lois, injustement contraignantes, que d’une éthique de responsabilité portée par une jeunesse consciente et prête à défendre, démocratiquement,la souveraineté de son peuple.

D’ailleurs, la mission régalienne portée par le chef de l’Etat doit le hisser au dessus de toutes ces contingences.

« Terroriste »? Arrêtons de jouer avec ce mot. « À force de jouer avec le feu, on finit toujours par sentir le fagot ». Que le bon Dieu nous en préserve.

Évitons l’amalgame dans nos textes de loi, ceux qui manifestent pour exercer leur droit constitutionnel ne sont pas des terroristes; le prétexte de débordements qu’on pourrait constater n’y change rien.

Tranquillisons davantage ce pays par la concertation sur les grandes questions qui interpellent notre volonté commune de vivre ensemble dans la vérité, le respect mutuel, la paix et la justice pour tous.

Tafsir Ndické Dièye
Poète – Romancier – Chroniqueur
Parrain du Festival « Palabres poétiques de Lyon »
au Printemps des poètes en France.
Lauréat du Trophée d’honneur 2017 offert par le
COSIM AUVERGNE RHÔNE ALPES.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp