Mbour : Peiné de voir la souffrance de sa mère, il donne un coup de tête à son père…

0 35

Une histoire de famille s’est lavée à grande eau à la barre des flagrants délits du tribunal de grande instance de Mbour et même hors du tribunal.

S. F. Ndiaye n’en peut plus de voir sa mère subir les affres, coups de gueule de son père.

Cette derrière, mère de 11 enfants, subit en silence la mauvaise humeur de son mari. A. Ndiaye ferme le robinet de la maison et pousse sa famille à aller puiser de l’eau au puits. Pis, il ne se gêne pas d’offrir de l’eau au voisinage.
Un jour, son fils âgé de 21 ans, lui dit qu’il avait  grandi et que désormais il ne permettrait plus que son père lève la main sur sa mère. Des propos qui n’auraient pas plu au pater. Dans une empoignade, le fils donne un coup de tête à son père. Ce dernier porte plainte. Mais avant que n’arrive la police, S. F. Ndiaye quitte la maison familiale. Quelques jours plus tard, pensant que la colère de son père s’était tassée, il revient à la maison.
Malheureusement, son père n’attendait que son retour pour aller le dénoncer à la police. Les limiers sont venus chercher le garçon.

Il est alors poursuivi pour menaces de mort et violences et voies de fait sur son père A. Ndiaye, qui raconte : « Il m’a hélé trois fois, puis il s’est mis devant moi pour m’apostropher. Il m’a dit oh c’est à toi que je parle. On a échangé des mots et il m’a donné un coup de tête qui a atterri sur mon œil. Je suis allé de suite à l’hôpital où on m’a prescrit un certificat médical avec une itt de 15 jours ».

Serigne Fallou nie avoir donné un coup de tête à son père. Il dit : « Je n’ai rien fait. Je n’ai pas fait ce qu’il a dit. Nous n’avons jamais eu d’accrochage. Je suis allé lui demander quel problème il avait avec ma mère, rien de plus. Je ne lui ai jamais donné de coup de tête ».

Le procureur a requis 3 mois ferme contre le garçon qui a finalement écopé de 1 mois ferme. Un verdict qui a mis en colère la famille venue nombreuse soutenir S. F. Ndiaye.

Au sortir de la salle du tribunal, le vieux A. Ndiaye a reçu toutes sortes de reproches de sa famille, qui n’a pas d’ailleurs manqué de l’empoigner. Devant les pleurs, les complaintes des membres de sa famille, le vieux A. Ndiaye s’est sauvé, à bord d’un un taxi laissant sa famille sous le coup d’une peine qu’elle n’arrive pas à supporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.