Trafic de chanvre indien : Un polygame et un cultivateur arrêtés à Joal

0 12

Les éléments de la gendarmerie de Joal ont arrêté deux trafiquants de chanvre indien. Les pandores qui avaient mis en filature les sieurs Mamadou Diouf et Saliou kâ, ont fini par les faire tomber avec 2 kg de chanvre indien et une somme de 425 000 francs CFA. Le deuxième nommé, un polygame, était l’un des dealers du quartier de Caritas de la commune.

Du fait de sa position géographique, le département de Mbour est devenu une plaque tournante du trafic de drogue. Mais, la lutte contre ce fléau continue de porter ses fruits. En effet, la Brigade de gendarmerie de Joal a fait une nouvelle saisie en mettant le grappin sur deux individus quadragénaires, tous pères de famille, dont un polygame. Après l’enquête, les deux mis en cause ont été déférés auprès du procureur de la République qui va sceller leur sort. Tout est parti d’un renseignement que les pandores de la brigade de Joal auraient reçu.

Après vérification, une équipe s’est déployée sur l’axe Thiadiaye-Nguéniène pour monter un guet-apens afin de surveiller les entrées et les sorties des conducteurs de Jakarta qui sont pour la plupart des livreurs de marchandise. Ainsi, jeudi dernier vers 17h, une transaction devait s’opérer dans la commune de Nguéniène. Les gendarmes qui avaient repéré leur cible, lui ont mis le grappin dessus.

Le nommé Mamadou Diouf est le premier à tomber avec une quantité de 2 kg qu’il devait livrer dans le quartier de Caritas à Joal. Ce trafiquant marié et père de 7 enfants voulait acheminer la drogue avec sa moto Jakarta. Alors que les pandores étaient en train de le suivre dans un véhicule banalisé, le sieur Diouf qui ne soupçonnait rien, a pris le chemin vers Joal.

Arrivé au village de Ndianda (frontalier de la ville de Joal), il s’était arrêté pour passer un coup de fil au destinataire. C’est là que l’assaut a été donné pour son arrestation. Ce fut ainsi une course-poursuite durant laquelle le trafiquant a été obligé d’abandonner sa moto. Mais après une course de moins d’un kilomètre, il a été arrêté par les gendarmes qui retrouvé par devers lui une somme de 425.000 Fcfa.

Après avoir exploité le téléphone de Mamadou Diouf, les gendarmes se sont rendus chez le destinataire de la drogue qui se nomme Saliou Kâ, marié à deux épouses et père de 11 enfants. Saliou Kâ est un récidiviste puisqu’il a purgé 3 ans de prison pour les mêmes. Les deux présumés mis en cause ont été à la brigade de Joal avant d’être déférés auprès du Procureur près le Tribunal de grande instance de Mbour.
L’As

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.