Trafic de passeports diplomatiques : Six personnes placées sous mandat de dépôt

0 18

Les six (6) personnes arrêtées dans l’affaire du trafic présumé de passeports diplomatiques ont été envoyées en prison. Elles ont été inculpées et placées sous mandat de dépôt mercredi par le juge du 8e cabinet. Ils sont poursuivis pour « trafic de migrants en réunion, usurpation d’identité, faux et usage de faux en écriture privée et administratif, association de malfaiteurs et escroquerie ».
Limamou Laye Seck, un homme d’affaires et présumé cerveau de la mafia et Cie n’ont pas échappé aux lourdes charges retenues dans le réquisitoire introductif du procureur de la République.

Les autres mis en cause, Aly Ndao (homme d’affaires), Badara Bambou (agent au ministère des Affaires étrangères), Cheikh Ibnou Araby Samb (agent au ministère des Affaires étrangères), Ousseynou Ba (adjudant-chef de la gendarmerie en service à la Présidence) et Assane Ndione (gendarme en poste au bureau des passeports diplomatiques), ont tous nié les faits qui leur sont reprochés, en attendant leur audition dans le fond.

Selon L’Observateur, la Division des investigations criminelles (Dic), en charge de l’enquête, a, dans son collimateur, un diplomate du ministère des Affaires étrangères en fuite depuis l’éclatement de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.