UN CAMP D’UROLOGIE A PERMIS DE SOIGNER 70 PERSONNES EN UNE SEMAINE

0 6

Un camp humanitaire d’urologie d’une semaine, qui a pris fin ce jeudi, a permis de prendre en charge 70 personnes venues de toutes les régions du Sénégal, à l’initiative de la Ligue islamique mondiale, en partenariat avec la Fondation du roi Ben Salman, a-t-on appris des initiateurs.

Cette initiative lancée le 24 septembre dernier s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre le Sénégal et le royaume d’Arabie saoudite, selon l’ambassadeur saoudien Youssef El Jazzar.

« Nous sommes fiers de cette relation, et l’organisation de ce camp renforce cette relation. Nous allons continuer cette coopération avec la Fondation Ben Salman et les efforts vont être augmentés », a déclaré le diplomate lors de la cérémonie de clôture.

« C’est la deuxième fois que la Fondation Salman vient nous aider. Nous espérons que d’autres Sénégalais pourront un jour en bénéficier », a indiqué le directeur de l’Hôpital général Idrissa Pouye, Saliou Tall.

« La vocation de la Fondation Roi Salman, notre symbole, c’est de venir au secours à tous les peuples du monde sans distinction de religion, de couleur ou de zone » géographique, a expliqué le directeur de la Ligue islamique mondiale.

Mahmoud Omal Falata a insisté sur l’importance de « donner des services de prise en charge » aux couches défavorisées qui en ont besoin.

« C’est une organisation non gouvernementale que le Roi Salman et ses prédécesseurs ont créée pour l’humanité et au-delà du médical, il y a tous les autres domaines’’ relatifs à ses interventions, « dans le seul but de diminuer la souffrance des êtres humains », a ajouté le responsable de la Ligue islamique mondiale.

Au nom de l’équipe médicale de l’Hôpital général Idrissa Pouye, le président de la commission médicale, professeur Mouhamadou Soumah, a évoqué le volet médical de cette initiative.

« C’est une performance de prendre en charge des patients qui étaient dans nos différents tunnels, et certains n’auraient pas, peut-être, les moyens de se prendre en charge un jour », a-t-il dit.

’’Nous avons opéré 70 personnes avec succès, et nous en remercions le Bon Dieu, nous souhaitons en avoir d’autres dans le futur’’, a conclu le président de la commission médicale de la Fondation Roi Salman, Walid El Omairi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.