« Un pays à la dérive » (Par Pr Mbaye Guéye)

UN PAYS À LA DÉRIVE.

Voilà le terme adéquat pour illustrer la perte des valeurs et la carence dans l’éducation.

Si les détournements de deniers publics deviennent latents, les délinquants au col blanc érigés en icône. Si des présidents mentent à leur peuple et le mensonge érigé en règle d’or.

Si des ministres et directeurs s’enrichissent délibérément sur le dos des compatriotes et que des milliards disparaissent grâce à leur boulimie.
Si des blanchisseurs d’argent ne restent point longtemps en détention et leur peine amoindrie car bien cajolés et adulés.

Si des élèves agressent, malmènent, poignardent, arrosent de pierres leurs professeurs et ne sont point inquiétés.

Si des élèves manifestent leur ras-le-bol des études en déchirant cahiers et livres et qu’un tel acte s’érige en un phénomène de bravoure. Alors, hélas, la fourberie, la malhonnêteté et la tricherie deviennent sans ambages des actes héroïques et les auteurs ni inquiétés encore moins, poursuivis, arrêtés déférés et condamnés à la hauteur de leurs méfaits s’érigent évidemment en héros et exhibent leurs actes en bravoure et vaillance car ayant défié l’autorité, ayant triché à un examen par usurpation de personne et s’en étant sortis sans peine encourue ni sommeil perturbé.

En écoutant une revue de presse de ce matin d’une radio de la place, immense était ma surprise, profonde l’était ma déception en entendant s’exprimer en héros le contrevenant aux règles jadis sacrées du baccalauréat sénégalais, l’un des plus grands et illustres diplômes de fin du second cycle.

Le tricheur, à l’aise, le micro lui ayant été pointé, se targuait d’être un héros que des journalistes, de nom je pense, car aucun professionnalisme ne pourrait justifier l’interview d’un candidat ayant transgressé et biaisé la solennité du baccalauréat, semblent l’ériger en icône pour son acte, pour ainsi dire, reconnu, accepté et plus tard reconduit par d’autres.

Pr Mbaye GUÈYE
*Spécialiste en Management des Institutions et Politiques éducatives,
membre de la cellule des cadres de La République des Valeurs

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp