Une année scolaire mouvementée dans le privé laïc

Pupils wearing face masks are seen in class in Dakar on June 25, 2020, on the opening day of the classes for the students in the examination class in Senegal. - Schools have been closed since early March 2020 due to the outbreak of the COVID-19 coronavirus in Senegal. (Photo by Seyllou / AFP) (Photo by SEYLLOU/AFP via Getty Images)

Le Syndicat Indépendant de l’Enseignement Privé du Sénégal (Sieps) menace d’en découdre avec le patronat dès la rentrée scolaire.

Selon le secrétaire général du syndicat, Socé Fall, les directeurs des écoles privées, refusent de se conformer à la législation sociale. A l’en croire, ces derniers ne paient pas à leurs agents les congés scolaires et même pendant les grandes vacances.

Ce qui a installé les enseignants dans la précarité. Mais Socé Fall prévient que cette situation précaire ne peut plus continuer. Il réclame la mise en place d’une direction autonome de l’enseignement privé au Sénégal, informe les échos.

Saly Diouf Infos Rewmi.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp