Accueil Actualités Université de Thiès : Le SAES dénonce la stratégie de « pourrissement...

Université de Thiès : Le SAES dénonce la stratégie de « pourrissement » du recteur

92
0

« Le campus de Thiès était caractérisé par sa stabilité. Les rares fois où nous étions en mouvement de grève c’étaient sur des points revendicatifs de la plateforme nationale. Nous devons cette situation aux grandeurs des hommes qui composent cette université (PER, PATS et étudiants) ; mais aussi et surtout à l’esprit constructif des hommes qui l’ont dirigée. Ils ont toujours su prendre de la hauteur et instaurer un environnement de travail avec toutes les composantes de l’université afin de trouver, ensemble, des solutions aux nombreux problèmes de l’UT », déclare le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (SAES) section Université de Thiès (UT) qui  était face à la presse ce vendredi,relate Seneweb.

Malheureusement, déplorent les syndicalistes, depuis l’arrivée de Madame le Recteur (Professeur Ramatoulaye Diagne MBENGUE), ces problèmes se sont exacerbés, et les démarches entreprises par les partenaires sociaux qu’ils sont pour régler ces difficultés sont classées sans suite.  Le 24 Janvier passé, rappelle la Coordination, le  SAES du Campus de Thiès avait déposé auprès de Madame le Recteur, un préavis de grève pour attirer son attention sur le fonctionnement de l’UT et le recul observé sur les acquis de la Coordination. Et au  lieu de mettre à profit la période de pandémie et d’ouvrir des négociations pour trouver des solutions aux problèmes posés,  le recteur a tout simplement préféré ignorer leurs points revendicatifs malgré leurs  multiples rappels et (a) opté sur la stratégie du « pourrissement »..

Selon les camarades de Babacar Ndiaye, le recteur et ses services,s’activent à pousser les enseignants vers la grève en ignorant leurs préoccupations en cette période délicate d’une année universitaire atypique qui dépasse la raison.

C’est dans ce cadre que le SAES / Campus de Thiès souhaite faire part à l’opinion publique nationale et internationale de certains de leurs points de revendications qui pourraient « empêcher le fonctionnement de l’UT et dont le seul responsable est le Recteur et certaines hautes autorités du MESRI ». Et 14 points sont inscrits dans la plateforme revendicative.

Ces points sont entre autres,  le recrutement sans délais des 20 postes de PER octroyés par le MESRI, la dénonciation par écrit aux autorités compétentes de l’échange illégal des 3 ha de la ZAC contre les 02 ha du domaine national et saisir la DSCOS pour arrêter les travaux sur le site des 3 ha, le transfert sans délai de la gestion du paiement des vacataires aux établissements, le retour sans délais de la gestion des projets aux établissements. Le paiement sans délai de toutes les sommes dues et en particulier des voyages d’études, la livraison sans délais des infrastructures de l’UT, la prise en charge médicale du personnel, La mise en œuvre de la nouvelle gouvernance des universités publiques…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici