Vague d’indignation suite aux propos tenus par Sonko au sujet de Macky Sall et la Casamance

0 28

« Macky Sall a un problème particulier avec la Casamance et les casamançais …. et qu’il stigmatise les casamançais… ». Ces propos du leader de Pastef, Ousmane Sonko ont suscité une vague d’indignations sur la scène politique. Opposition comme pouvoir ont condamné ces propos à la limite ethnicistes et discriminatoires.

« Je suis contre et resterai contre tout propos, toute déclaration visant à exploiter politiquement la haine ethniciste ou raciale. Une logique similaire avait osé identifier davantage de morts mourides lors des manifestations de 2021, comme si les forces de l’ordre les visaient spécifiquement. IL FAUT ARRÊTER cette stratégie de recherche de chaos quelque soit le bord politique ! », s’indigne Abdoul Mbaye, président de ‘ACT, parti d’opposition.

Aminata Touré, tête de liste nationale de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY), qualifie les propos de Ousmane Sonko « d’ethnicistes et de totalement irresponsables! ». Pour Mimi Touré, l’unité nationale doit faire l’objet d’une union sacrée et les propos ethnicistes de Sonko sont à condamner fermement par tous ceux qui tiennent à « notre vivre ensemble ».

Peu avant ces sorties, le Forum du Justiciable condamnait des propos d’une « gravité extrême… qui peuvent zapper notre notre paix sociale ». Rappelant que les actes de discrimination raciale, ethnique ou religieuse, de même que toute propagande régionaliste pouvant porter atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ou à l’intégrité du territoire de la République sont punis par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.