Viol et charlatanisme : Le pasteur Jean Etienne Dacosta reste en prison.

0 17
La cour suprême a rejeté la demande de liberté provisoire introduite par le pasteur Jean Etienne Dacosta.
Après avoir examiné, hier, le recours en cassation du pasteur, la haute juridiction a rejeté son recours en cassation confirmant ainsi la chambre d’accusation.
Jean Etienne Dacosta, rappelons le, est poursuivi pour viol et charlatanisme suite à une plainte d’une de ses fidèles clientes dénommée, K Sarr. D’après les « Echos », les faits se sont déroulés à la villa de la dame sise à Sacré-Cœur 3 où le groupe de fidèles appelé « Faiseur de joie » se réunissait.
A cet effet, le pasteur l’avait hypnotisée avant d’abuser d’elle. Ce n’est que plus tard qu’elle a retrouvé ses esprits avant de comprendre ce qui s’était réellement passé. Cependant, ces accusations ont été balayées d’un revers de main par le pasteur.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.