Violences à Jérusalem: les footballeurs haussent le ton !

Paul Pogba, Riyad Mahrez, et plusieurs autres stars du football ont réagi aux violents affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et la population palestinienne, survenus ces dernières semaines à Jérusalem-Est. Ils ont ont diffusé des messages de solidarité sur les réseaux sociaux, à destination des Palestiniens, en particulier.

Le milieu de terrain de Manchester United, Paul Pogba, a posté une photo de lui sur Instagram, avec ce commentaire : « Le monde a besoin de paix et d’amour. L’Aïd viendra bientôt, alors aimons-nous. Priez pour la

Palestine », a-t-il écrit en référence à la fin du mois sacré de ramadan, cette semaine.

La star algérienne et attaquant de Manchester City, Riyad Mahrez, dont l’équipe affrontera Chelsea en finale de Ligue des champions en fin mai prochain, a, lui, posté le drapeau palestinien sur son compte Twitter avec le hashtag #SaveSheikhJarrah. Un post retweeté plus de 50.000 fois.

Champion d’Italie avec l’Inter Milan, le latéral marocain, Achiraf Hakimi, a, de son côté, publié une vidéo sur son compte Twitter, d’une jeune fille arrêtée par des agents de sécurité.

« Vous n’avez pas besoin d’être un Arabe pour prier pour la Palestine, vous avez juste besoin d’être un humain », a écrit pour sa part la star égyptienne Ahmed Hassan » Koka ».

D’autres vedettes du sport, telles que le champion russe d’arts martiaux mixtes, Khabib Nurmagomedov, l’ancien international français, Franck Ribéry, le défenseur allemand, Shkodran Mustafi, et l’ancien buteur malien, Frédéric Kanoute, ont aussi appelé à la fin des affrontements.

Plus de 200 victimes, côté palestinien
La partie Est de Jérusalem est, depuis plusieurs semaines, le théâtre de violents affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et la population palestinienne.

Les Palestiniens manifestent contre les restrictions d’accès imposées par Israël à certains secteurs durant le ramadan et la possible éviction de Palestiniens du quartier de Cheikh Jarrah. Ces manifestations ont déjà fait plus de 200 victimes, côté palestinien.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp