Accueil Politique Violences dans l’arène politique : Le FRAPP avertit le pouvoir

Violences dans l’arène politique : Le FRAPP avertit le pouvoir

« Le secrétariat exécutif national (SEN) du FRAPP exprime toute son inquiétude face à la recrudescence de l’utilisation des nervis par le président Macky Sall et son parti pour violenter des citoyens en général, ceux et celles qui s’opposent à ses options antinationales, antidémocratiques et anti populaires en particulier », lit-on dans le communiqué reçu, ce jeudi 17 juin. Ainsi, il demande au président Macky Sall d’arrêter d’utiliser, d’instrumentaliser la misère des victimes de ses options qu’il transforme ainsi en chair à canon corvéables et malléables à merci pour brutaliser les populations.

Publicité

« Le SEN du FRAPP tiendra le président Macky Sall pour responsable de toute tragédie qui découlera de l’usage par lui et les membres de son parti de cette violence illégale, illégitime et réactionnaire contre le peuple sénégalais déjà violenté par ses « néocoloniales ». Il attire l’attention des forces de défense et de sécurité devant ces dérives graves. Et les invite à  » prendre leur responsabilité face à l’usage de ces nervis sous leurs yeux », ajoute-t-on dans le document.

Par ailleurs, Guy Marius Sagna et Cie demandent aux populations de faire face à la violence réactionnaire du président Macky Sall qui utilise des nervis par la violence révolutionnaire pour se protéger et se défendre. Ainsi, le FRAPP invite les populations à s’auto-organiser pour une auto-défense. « Comme Macky Sall non content d’être incapable de protéger les populations, les violente par ses milices et ses nervis, les populations ont le droit d’y répondre et de ne surtout pas se laisser faire », préviennent-ils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici